Quand on a un enfant, on…

On regarde la marque des poussettes dans la rue.

On envie les parents qui se baladent avec leurs enfants (quand on bosse)

On peut envier les parents qui bossent (quand on les garde)

On fait les soldes, ça ne change pas. Mais juste plus en taille 38 ou 40*, mais en 6 mois, 2 ans, 5 ans… (comme si ils n’avaient rien à se mettre, eux qui, contrairement à nous, ont une penderie bien remplie!)

On passe des heures à comparer les prix au kilo des petits pots carotte, des yaourt bébé, de la blédine et du lait de croissance (qui finalement ne sert à rien, avouons le!!)

On apprécie le silence.

On renonce aux grasses matinées (se lever à 8h30 ça en est déjà une!)

On panique à chaque montée de fièvre/épidémie de gastro/fesses rouges/nuit pourrie (à nuancer selon tolérance parentale)

On est fiers à chaque dent percée, au début, puis après on compte celles qui restent encore à venir.

On a comme un detecteur de danger intégré : l’escalier sans barrière, le verre sur la table basse, le sac qui pend accroché à la chaise, la porte entrouverte… Peut aussi servir de détecteur de bêtises.

On fait le plein de bisous (baveux) de calins (trop courts), qui font oublier les bêtises ci dessus.

On se crée plein de scénarii catastrophe, à base de bébé qui tombe et saigne, de doigt coincée dans la porte, de salle d’attente des urgences, comme ça, pour l’adrénaline (ou alors ce n’est que moi ? Je précise que ça arrive comme ça, imaginer les pires choses et frissonner alors que tout va bien…?)

On change, c’est sûr, mais rien ne dit qu’au fond on ne reste pas les mêmes, ou une version juste « évoluée », genre « moi 2.0« .

Le fameux bisou baveux.

A vous de continuer la liste, elle est loin d ‘être exhaustive !

*Je sais que tout le monde ne fait pas du 38 ou du 40 (j’en fais partie d’ailleurs), c’est juste pour l’exemple.

  4 Commentaires

  1. Cli   •  

    Bon je ne suis pas d’accord sur tout, faut bien qu’on ai chacun nos moments privilégiés avec nos bambins hein ^^, mais je dois dire que je suis bien d’accord notamment pour le dressing de mes gekkettes que je remplis alors qu’il est déjà 2 fois plus garni que le mien! Bon encore ça va chez nous le nombre de fringues c’est raisonnable (porte-monnaie oblige), mais la différence est bien là 😉

    • Tu me rassures 😉 Chez nous aussi c est raisonnable (merci les copines prêteuses!) mais quand même, rien à voir avec le mini-dressing de maman !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)