Elle a 20 mois…

Et ça me fait quelque chose… On change de dizaine, et j’ai la sensation que bientôt on arrêtera de compter en mois. Dans 4 mois mon bébé aura 2 ans, et ça c’est un sacré cap, même si elle en franchit tous les jours sans qu’on s’en rende vraiment compte.

J’ai compté les mois au début, mais plutôt les jours qui me séparaient des 3 mois, 6 mois… Parce que les débuts ont été durs, parce que j’avais hâte de pouvoir profiter, parce qu’on dit qu’à 3 mois bébé est plus posé, qu’à 6 il est plus communicatif. Ce ne sont que des on dit finalement, car chaque enfant grandit à son rythme.

Dans les moments les plus difficiles, où Liloute passait ses journées et ses nuits en écharpe, à hurler et se tordre de douleur, dans ces moments où je me couchais toute habillée une fois le papa rentré ou que je courais pleurer sous la douche, je comptais parfois le temps qu’il nous restait jusqu’à ce fameux « âge de la marche » où le RGO était enfin supposé nous laisser tranquilles.

Heureusement je n’en ai pas eu besoin. A 4 mois Liloute était devenue elle même, et ne souffrait plus. On pouvait enfin se découvrir et récupérer un peu. Je n’ai pas profité non plus à partir de ce moment là, car c’est celui où j’ai repris le travail. Je l’ai donc vue grandir les soirs et les weekends, et elle a vite eu 1 an avant qu’on aie pu dire « ouf ». Les mois, nous les avons alors compté à vitesse grand V et on a passé la dizaine, la quinzaine…

Quand j’ai entamé mon congé de reconversion, elle avait 16 mois. Déjà un grand bébé, mais un bébé quand même. C’est à partir de là que j’ai commencé à regretter de ne pas avoir profité d’avantage, à avoir des élans de nostalgie du premier âge, et j’en ai encore maintenant ! Je crois qu’on oublie avec le temps à quel point c’était dur, je me souviens avoir ri au nez de ceux qui me disaient « profite, ça grandit tellement vite! » Et je me retrouve à redire cette même phrase maintenant.

Avec le temps, on oublie que les premiers mois ne sont pas une mince affaire et on se met à les regretter. Le monde à l’envers !

Mais Liloute a 20 mois maintenant, et on a encore plein de mois à partager ensemble. Elle a 20 mois, et du haut de ses 84 cm elle a encore tellement à apprendre et explorer … et encore du temps pour profiter de sa maman (et son papa, même si il travaille !).

A 20 mois, elle est devenue une petite fille pleine de malice et de tendresse. Elle nous fait des bisous et des câlins à longueur de journée, elle qui ne supportait pas d’être posée et ne voulait que les bras, une suite logique. Elle nous épate par sa vitesse d’apprentissage, au niveau de la parole, de la compréhension, du progrès tout simplement. Elle nous fait rire, souvent, nous pousse à bout, parfois.

A 20 mois, elle sait très bien dire non, pour tout et n’importe quoi. Mais elle comprend aussi plus facilement la frustration qu’à 15 ou 18 . C’est une enfant qui passe vite à autre chose, et qui n’est absolument pas rancunière. C’est un grand bébé qui a encore beaucoup besoin de nous.

A 20 mois, elle dort à nouveau correctement sans se faire prier. Elle joue à tout, mais surtout à la poupée. Elle apprend à sauter à pieds joints et réclame le pot plusieurs fois par jour. Elle préfère boire au verre qu’au gobelet d’apprentissage et n’en met (presque) pas à côté.

A 20 mois elle mange avec et comme nous, à table. Elle est d’ailleurs toujours contente de rappeler qu’il y a « papa, maman, bébé » au même endroit, au même moment. Et nous intime de nous rasseoir quand ce n’est plus le cas : « IEN papa! » SISII maman! ».

A 20 mois, elle dit merci et « titaplé ». Elle course le chat en riant mais sait très bien qu’elle ne doit pas y toucher.

A 20 mois, elle me parait souvent loin du nouveau né que j’ai tenu dans mes bras en octobre 2011. Elle me parait moins fragile, moins « mienne », mais d’avantage elle et plus communicative. A 20 mois, il y a encore ces moments câlins du matin ou elle me serre dans ses bras et s’accroche à moi, et ceux où elle s’endort sur moi après une sieste écourtée.

A 20 mois, elle aime toujours être dans le porte bébé. Pas plus tard qu’hier après midi, elle s’y est endormie.

A 20 mois, c’est encore un bébé glue et nous avons toujours une relation fusionnelle. Elle a aussi ses périodes où elle joue seule ou va vers les autres, pour notre plus grand plaisir, mais revient toujours vers nous, et vers les bras de maman, ce qui n’est pas non plus pour me déplaire…

Alors non, aujourd’hui ses 20 mois ne me donnent pas uniquement ce petit brin de nostalgie. Aussi la fierté de voir ce qu’elle est devenue et qui elle devient… Une petite fille qui ne ressemble qu’à elle et qu’on aime voir grandir.

20 mois

Joyeux 20 mois ma princesse.

  4 Commentaires

  1. Chouchou Cendré   •  

    Hé hé la mienne a 20 mois aussi et c’est tout pareil à la maison : elle est câline (calins, bisous, bisous esquimaux…) et polie (bonjour, merci, « te-plaît »…) même si elle est encore très chouineuse ! Et elle aime courir après le chat, aussi… Qu’est-ce qu’elle a grandit viiite !!!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      C’est fou hein ? On se retourne et paf, il ont 20 ans… euh mois ! 😀

  2. Céline   •  

    Un très beau témoignage. En effet les enfants grandissent très vite c’est assez fou !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)