Crèches pour tous, une place en crèche par internet !

 

La place en crèche, c’est un peu le graal des parents Inespérée, parfois (souvent) inaccessible, cette solution de mode de garde en collectivité fait souvent l’objet de préinscriptions de bébés avant même leur naissance, de listes d’attente à rallonge et autres refus par manque de place ou de priorité jugée insuffisante.

Beaucoup de parents n’obtiennent pas la place en crèche tant désirée. Surtout quand ils ne sont pas prioritaires, quand l’un d’entre eux est au chomage… Pas de travail, pas de place. Mais alors, comment se rendre disponible pour la recherche d’emploi, les entretiens et rendez vous ?

Il n’est pas toujours évident de faire garder bébé pour se rendre à un entretien d’embauche, ni d’être en recherche active d’emploi au beau milieu des couches, biberons et siestes ! Et ça, l’association Crèches Pour Tous l’a bien compris. Depuis 2011, cet organisme s’est donné pour but de faciliter l’entrée en crèche, rendre ce mode de garde accessible à l’échelle nationale grâce à un réseau de professionnels de la petite enfance partout en France.

Grâce à son site crechespourtous.com , l’association propose désormais aux parents, entreprises et gestionnaires de collectivités d’être mis en relation et permet de référencer les crèches françaises en plusieurs catégories. Le principe est simple : en fonction d’un lieu donné (votre domicile, lieu de travail…), une carte vous indique les points d’accueil à proximité et surtout ceux qui disposent de places pour l’accueil occasionnel. Ces données sont reprises dans un tableau sous la carte, avec les coordonnées de chaque crèche.

 

 

Un moyen rapide pour localiser des crèches, mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la possibilité de réserver ponctuellement quelques heures de garde afin de se rendre disponible pour sa recherche d’emploi.

La démarche est simple et s’effectue via le site internet :

  1. Le parent demandeur d’emploi se rend sur le site http://www.crechespourtous.com/ et sélectionne l’outil « Trouvez votre crèche » , rentre son adresse à l’emplacement indiqué (le site propose une localisation approximative sur votre ville en page d’accueil)
  2. Il sélectionne une crèche parmi les différentes propositions affichées sur la carte ou dans le tableau ,
  3. Il remplit un formulaire de demande d’accueil occasionnel en ligne afin de pré-réserver son créneau de garde.

Les parents sont ensuite recontactés directement par la crèche sélectionnée, sous 72 heures. L’enfant pourra donc être accueilli dans une structure conventionnée et ce, au même tarif qu’une crèche municipale, en fonction de votre quotient familial CAF.

Ce qui laisse l’esprit tranquille quelques heures, le temps de se plonger dans les candidatures, se rendre à un entretien et peut être même décrocher un poste tout en laissant son enfant dans un espace de partage et de jeux en collectivité !

Une fois votre nouveau contrat en poche, vous pourrez d’ailleurs vous renseigner sur les places en crèche disponibles sur crechespourtous.com, qui met également en place un système de participation de l’employeur et de partenariat avec les entreprises.

Une solution bienvenue quand on sait à quel point les crèches publiques sont saturées.

 

  5 Commentaires

  1. pomdepIn   •  

    En Angleterre, c’est encore pire! Pas de crèche publique, et c’est chacun pour soi

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Ouille ! Comme quoi faire garder son enfant, c’est un problème un peu partout…

  2. Cli   •  

    Oh merci pour l’info! Bon maintenant on a trouvé une nounou mais cela peut être une solution si je dois faire garder les puces en dehors des jours et heures habituels et qu’elle ne peut pas!
    Par contre dans la galère de recherche de garde je voudrais ajouter que la difficulté est encore plus grande lorsque l’on a plusieurs enfants à faire garder!!!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Ah bah oui, forcément 🙂 Contente si tu as trouvé une nounou, elle commence quand ?

      • Cli   •  

        Oh on a débuté fin aout ^^ ça se passe bien et ce matin Little me réclamait pour y aller! 😉

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)