Notre première nuit sans bébé… depuis une éternité !

Nous avons fêté il y a quelques jours avec monsieur nos 5 ans de mariage. Et pour marquer l’occasion, nous nous sommes fait plaisir : 24 heures sans enfants dans un hôtel/spa de luxe à une heure de chez nous. A presque 13 mois, c’était donc la première fois que nous laissions Miniloute une nuit entière à garder, soit quelques mois plus tard que sa soeur.

Une grande appréhension pour moi mêlée à la hâte d’être enfin un peu déconnectée de notre quotidien de parents, des pleurs de bébé et des crises de la grande… Qui a elle aussi été gardée de son côté par son parrain et sa mamie.

Ce weekend nous avons donc laissé les enfants pour nous retrouver un peu, dans un cadre de rêve. C’était notre première nuit sans bébé, gardée par mes parents… Nous avons la chance d’avoir plusieurs personnes disponibles pour s’occuper de nos enfants autour de nous, mais c’était la première fois que j’osais faire garder Miniloute toute une nuit ! Il faut dire que ce n’est pas le même bébé que son ainée que nous avions laissé un peu plus tôt à mes parents, il y a plus de 3 ans. J’avais très peur pour la nuit, qu’elle fatigue ma mère avec ses pleurs incessants (même si bon, ma mère est la patience et l’amour incarné !), je voulais que ça se passe bien et j’étais très stressée.

Et puis j’avais beaucoup de mal à accepter la séparation. Même si Miniloute m’épuise, elle reste mon bébé et je l’ai avec moi quasiment tout le temps depuis presque 13 mois… A l’âge où sa soeur allait chez la nounou presque 10 h par jour !

Il a fallu préparer la liste des médicaments/biberons à donner sur 24 heures, le sac de vêtements/couches/nourriture (là où la grande prend juste un petit sac à dos) et samedi après midi, après un refus de sieste de la demoiselle qui n’a fait qu’augmenter mon stress, nous l’avons déposée chez mes parents avant de laisser Liloute à son tour chez son autre mamie. Pour elle, point de stress, mais pour la petite… Une fois en voiture, j’ai eu une grosse boule à la gorge qui n’est partie qu’en soirée (et encore, voir un petit bébé au restaurant a relancé le tout !), alors que nous avions laissé une Liloute ravie et une Miniloute endormie à nos bienfaiteurs du weekend.

Que c’est calme une voiture sans enfants ! Une fois à deux, je crois que c’est la première chose que nous avons pensé et dit… Les enfants étaient entre de bonnes mains et nous avions enfin 24 heures pour nous tous seuls ! Autant vous dire qu’on se sentait soulagés mais un peu bizarre, car depuis 1 an la vie de parents a été assez sportive et nous n’avons eu que peu de temps pour nous seuls.

Direction l’Auberge de Cassagne, un hôtel/restaurant et spa de luxe dans le département du Vaucluse, à une heure de route.

Nous avions réservé quelques semaines auparavant, en choisissant un forfait chambre avec terrasse + diner + petit déjeuner et accès au spa et la piscine extérieure. Nous pensions arriver dans un lieu luxueux et à couper le souffle… Nous ne nous sommes pas trompés !

Une fois installés dans notre immense chambre (avec douche ET baignoire, vous imaginez ?), nous avons vite rangé nos affaires pour aller à l’espace bien être de l’hôtel. Un superbe endroit avec piscine intérieure, jacuzzi à débordement, cabines des soins et massages, douche chromatique, sauna et hammam. Puisqu’au bout d’une demie heure, je ne tenais toujours pas en place malgré un passage au hammam et quelques longueurs, nous avons décidé de visiter le parc arboré et nous nous sommes rendus à la piscine, déserte alors qu’il était à peine 19 heures ! Bonne surprise, elle était chauffée et j’ai là encore pu faire quelques longueurs avant de réclamer une douche chaude (frileuse un jour…) avant le repas du soir.

 

 

Pouvoir prendre une douche brulante en même temps que monsieur prend un bain bouillonnant, d’ailleurs, ça tient aussi du rêve quand en temps normal il faut réfléchir à l’heure de la vaisselle pour ne pas perturber le bain des enfants 😉 A chaque minute une bonne surprise, une délicate attention, et nous étions ébahis… C’est qu’on n’a pas l’habitude !

Ce n’est qu’au repas que je me suis sentie un peu mieux, oubliant un instant le manque de mon bébé… Un cadre idyllique, une nourriture excellente, un service luxueux… bref le romantisme était à son comble et on a enfin pu se détendre.

 

 

Pour la nuit, c’était une autre histoire. Si monsieur a plutôt bien dormi dans les draps de luxe et le lit King Size, je me suis réveillée plusieurs fois un peu perturbée et inquiète, à scruter mon téléphone (mention spéciale à mes parents pour ne pas m’avoir textoté ni téléphoné avant le lendemain, sur ma demande), pour ouvrir les yeux pour de bon à 6h20 du matin. J’ai pu somnoler encore un peu jusqu’à réveiller monsieur à 9h, mais plus de vrai sommeil malgré la qualité de la literie et le confort…

Le petit déjeuner n’a pas démérité par rapport au reste du séjour… Pris en terrasse, il était lui aussi vraiment bon et nous sommes allés nous resservir avec plaisir. Un petit tour par la chambre pour ranger nos affaires et les déposer dans la voiture, un autre par la réception pour régler le séjour et nous étions de retour au spa, plus détendus cette fois, pour deux heures de bonheur !

 

 

Au moment de repartir j’avais cette fois un peu le goût de rester un peu, mais il fallait récupérer Miniloute et nous rendre à une fête de famille du côté de Monsieur, on a donc profité d’une pause dans un de nos restaurants préférés avant le retour à la réalité.

J’avais un peu peur qu’après cette première nuit sans bébé, Miniloute nous en veuille un peu. Mais pas du tout ! Elle nous a fait de grands sourires, de gros câlins et plein de bisous dès notre arrivée.

Et verdict : une nuit complète ! Même si en cododo avec Mamie (tricheuse !)

Et des grand parents fatigués mais très contents qui nous parlaient déjà d’une prochaine fois…

Je me suis surprise à penser « Avec plaisir ! »

Je crois que le stress est un peu retombé… En tout cas cette parenthèse de rêve nous a fait beaucoup de bien !

  4 Commentaires

  1. Julia   •  

    mais que vous avez eu raison d’oser et de réussir à passer le cap ! je crois que c’est ça le plus dur…il faudrait vraiment que je le fasse aussi 😉 ça avait l’air sublime comme ,parenthèse

    • Blog de Mère   •     Auteur

      C’était à tomber ! Oui je suis bien contente qu’on l’aie fait !

  2. Veronique   •  

    Ahh, j’en rêve… Mais pas pour le SPA, ni pour le mari, juste pour… DORMIIIR! Enfin, bébé n°2 à quatre mois, ce n’est pas pour tout de suite, de toute façon je serais encore incapable de dormir s’il n’était pas avec moi 😉

    J’aime bien le « retour à la réalité » 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Hahaha oui, j’avoue que nous on avait aussi très envie d’une nuit complète ! Le spa et le reste c’était du bonus :p

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)