L’alimentation de bébé

A NOTER: Je ne prétends pas tout connaître de l’alimentation du jeune enfant. Chaque enfant est différent et a des besoins bien spécifiques. Il est important de se fier à vos convictions, vos envies de maman, et les recommandations de votre pédiatre/sage femme/généraliste.

La plupart d’entre vous le savent, je suis diététicienne. J’attache donc une importance tout particulière à l’alimentation de ma fille, à ses besoins nutritionnel, l’éveil de son goût et de son intérêt pour la nourriture.

Les premiers temps, après la période d’allaitement (très courte, mais cela reste mon choix, un bébé peut être allaité jusqu’à ses deux ans si on se réfère aux consignes de l ‘OMS), choupette a été nourrie exclusivement au lait de riz premier âge, sans lactose ni protéines de lait de vache. Dans son cas, et surtout pour son reflux, ce lait s’est avéré plus digeste et elle l’a accepté sans aucune difficulté.
Bon à savoir, car si mon deuxième enfant connaît les mêmes soucis, je repasserai (si pas d’allaitement) sur ce type de préparation.

Nous avons commencé la diversification entre 5 et 6 mois, quand je me suis sentie prête, quand elle l’a été elle aussi et quand la pédiatre nous a donné son feu vert. A mon sens, commencer par les légumes ou les fruits n’est pas d’une importance capitale, du moment qu’on y va tout doucement, en respectant le rythme du bébé et les envies des parents (ce que le docteur a très bien compris)
Je faisais (et fais encore beaucoup) tout moi même, avec des fruits et légumes du commerce (bio pour certains) sur le schéma de 3 jours d’introduction, voire une semaine au début. Vu le peu d’aliments autorisés, nous y sommes allés très doucement, 3-5 cuillères, puis 50 g, en augmentant progressivement.

J’utilisais un cuiseur/mixeur/stérilisateur/chauffe biberon et petits pots acheté en magasin de puériculture, ce qui était parfait pour les quantités du début. Perso, je trouve qu’ils se valent à peu près tous, nous avions choisi celui qui avait le plus de fonctions et qui ne prenait pas trop de place dans ma cuisine.

crédit : bebemode.com

Je l’utilise encore parfois pour l’introduction de nouveaux aliments (petites portions donc) et le mixage des protéines.

Puis, avec le temps, bébé a commencé à manger plus en quantité, et j’avais besoin de prévoir les repas sur plusieurs jours. Je suis donc passée au combo cuisson vapeur/robot ménager (un kenwood qui nous sert pour tout, raper, trancher, mixer, faire des smoothies ou jus, presser les agrumes et j’en passe), et j’ai maintenant à chaque fois pour bien 5 jours de repas, que je varie en cuisinant 3 fois par semaine. 30 minutes montre en main, en ayant le temps de faire autre chose à côté.
Je conserve au congélo, en petits pots, bacs à glaçons ou portions spéciales.

Mes indispensables:
Les pots sans BPA d’Avent (petits et grands), initialement prévus pour le stockage de lait maternel, qui passent au lave vaisselle, au micro-ondes, au congélateur, dans pas mal de chauffe biberons, et au rapport qualité/prix imbatable.

Le bac babyportion de Beaba, pour 60-80g de purée ou compote à congeler (7 compartiments) Ils me servent pour la purée du soir de la miss (à laquelle j’ajoute depuis peu des pates à potage). Je profite en général des promos, mais 2 me suffisent amplement.

Les bacs à glaçons IKEA. Et oui! un compartiment fait environ 10g, je m’en sers donc pour stocker mes portions de 8 à 10g de protéines pour les pots du midi (poulet, dinde, jambon bio et poisson blanc)
J’ai d’ailleurs trouvé l’astuce (entre autres bonnes idées pour les assiettes de bébé) sur le blog de Karinette1976.

Et maintenant que S. a 9 mois, et que les compotes sont devenues un peu fastidieuses à faire, je passe aux pots pour bébé en dessert du midi et gouter (en ce qui concerne les légumes, je préfère encore les faire moi même, je sais ce qu’il y a dedans et c’est rapide à faire). Première chose: pouah le prix! Et parfois les pots de compote bio sont moins chères que les « normales » pleines d’additifs… Allez comprendre!
Bref, j’ai choisi de faire un mix entre les deux pour le moment, mais j’ai également remarqué que les compotes classiques sans sucres ajoutés sont très similaires niveau composition. Donc, dès que bébé prendra 100g de fruits en une fois (ce qui ne saurait tarder), on ne se prendra pas la tête et ça sera tout le monde à la même enseigne!!

J’utilise pas mal de légumes nature surgelés, bien pratique et peu de différence sur le plan nutritionnel (mais j’alterne aussi avec le frais pour le goût)

Et pour vous, ça se passe comment?

  4 Commentaires

  1. toupou   •  

    deux ans? mdrtrois ans je dirais de tétées et plus hihimoi je fais tres attention a la compo et a l’equilibre , enfin on essaye de tout gouter , et elle adooore le gout fort : ail fromage moutarde etchihi

    • Blog de mère   •  

      bah ce sont les recommandations, après chacun est libre de ses choix :p

  2. Célia   •  

    C’est ce que je pensais pour les compotes, lss valeurs nurririonnelles et composition doivent être les mêmes que dans les compotes pour les grands! Et pareil pour les purées de legumes, quand le moment sera venu pour la mienne, j’irais voir chez picard, en plus c’est en portion donc facilement dosable.

  3. Dorine   •  

    Je fais tous les plats. Legumes surgelés aussi mais je ne fais plus à l’avance. Je fait tous le jour même.Sinon compote du magasin. J’ai du en faire 2/3 fois moi même mais on ne trouve pas grand chose comme fruit quand même, en petit pot ca reste nettement plus variés.A part quand nous sommes en voyage, je prend des assiettes bléditruc car il n’y a pas tout le bazard bébé chez les gens 🙂

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)