Pour les tout petits : pour ou contre la balancelle ?

C’est un sujet qui divise pas mal de mes connaissances. Certaines ne jurent que par tel ou tel modèle, d’autres trouvent que ça tient plus du gadget pour mamans fainéantes (j’exagère), et entre tous les modèles proposés, j’avoue qu’il y a de quoi s’y perdre un peu.

Comme c’est le cas pour pas mal d’articles de puériculture !

Il y en a de toutes sortes: les « manuelles » et les automatiques, celles qui balancent comme une balançoire ou d’un mouvement horizontal, celles qui font aussi transat/chaise haute/machine à café, à piles ou sur secteur, les sophistiquées comme les plus simples, les abordables et celles qu’il faudrait payer en 4 fois sans frais.

Plantons le décor: ma fille quand elle était nourrisson avait un énorme besoin d’être portée et bercée. A l’époque, j’étais en congé parental et seule de 8h à 19h30 à la maison, un peu isolée, en plein hiver. Alors, au bout de quelques heures d’écharpe, de balade en poussette dans le salon, de cododo raté et autres, j’essayais tout de même de la poser dans son transat.

Ce qui allait bien 5 minutes.

Mais au bout de ce laps de temps, elle en avait clairement marre. Outre le RGO qui la rendait un peu plus chouineuse que d’autres enfants, elle aimait être bercée (et c’est toujours le cas!)
C’est ainsi que j’ai commencé à me renseigner sur les balancelles. Parce que, disons le, j’étais prête à essayer ne serait ce que pour avoir 30 minutes à moi (ouh la maman égoiste), la voir apaisée et peut être même endormie…

J’ai tout d’abord eu un choc en voyant les prix (comme c’est le cas pour de nombreux articles de puériculture – bis), et puis, évidemment, j’ai eu un coup de foudre pour la balancelle la plus chère…

J’ai toujours au des goûts de luxe.

Plus sérieusement, Noël approchait, et ça tombait plutôt bien. La dite balancelle était en promo sur un site internet, et nous avions un mois pour la rendre si ça ne convenait pas.

Cette balancelle, je ne vous parlerai que d’elle car je ne connais pas les autres, c’est la Sweet Peace de Graco.

crédit : pixmania.be

Alors oui, elle est imposante. Oui, elle est monstreusement chère (et non, on ne l’a pas payé ce prix là)
Mais c’était pour moi la plus complète, car complètement orientable, inclinable plusieurs positions, bébé vraiment comme dans un cocon (et c’est tout doux d’ailleurs), on peut y mettre un module de jeux qui est inclus, le transat vibre (Bon, OK, je n’ai jamais trouvé comment faire!) il y a des musiques et sons à gogo, la vitesse de balancement est reglable ainsi que le temps de balancement, on peut même brancher sa clé usb/lecteur mp3 dessus !

Harnais 5 points, coque déhoussable (la housse passe en machine), réducteur tête nouveau né… On dirait que je vante les mérites d’une voiture mais non ! Il faut dire que pour le prix (qui varie entre 170 et 250 euros selon les magasins…), tout y est.

Le top du top dans la catégorie balancelle gadget, donc.

Sauf que ! Elle est vite devenue indispensable chez nous. Bébé y a rapidement fait des siestes entières (pas des nuits, quand même, on en était pas arrivés là), aimait y être lovée pour regarder autour d’elle, aimait le balancement et les chansons (je les connaissais par coeur à force, et elles me servaient souvent de berceuses tout court)
Au bout de 5 mois d’utilisation (quand bébé a franchi la barre symbolique des 9 kilos), elle est toujours dans un état impeccable. Nous l’avons même prêtée en attendant… de s’en resservir un jour !

Il y a tout de même plusieurs points noirs, je dirais : le prix vraiment elevé, la place que l’appareil occupe, un leger bruit quand la balancelle fonctionne, et le fait que ça ne soit pas adapté pour un bébé de plus de 9 kg…

En effet, certaines balancelles vont maintenant jusqu’à 11 kg. Pratique pour celles, qui, comme moi, ont des poupons dodus…

Et vous, les balancelles, vous en pensez quoi ?

  5 Commentaires

  1. Célia   •  

    J’adore!Je l’avais mis sur la liste de naissance, mais comme ça, juste pour que la liste soit bien pleine, et ma maraine nous l’a offerte. C’est aussi une graco, mais un cran en dessous de la tienne. Et je ne sais pas comment font les mamans qui n’en ont pas! Ma fille l’a utilisé dès une ou deux semaines. Elle refuse de dormir en journée, mais des que je vois un baillement ou un oeil qui se frotte, hop balancelle et en general elle ne resiste pas longtemps! Mais on est bientot aux 9 kg aussi…

  2. seveuh   •  

    Maman d’une petite fille de 6 semaine qui ne veut dormir QUE dans mes bras ou dans l’écharpe, je passe des nuits et des journées à la bercer manuellement pour quelle reste un peu dans sa nacelle ou son transat … Alors je me tâte vraiment à acheter une balancelle et je me demandais si c’était efficace. Ton article m’éclaire un peu plus … je crois que je vais craquer sur le dit objet !

  3. Pascale   •  

    J’ai su que ça existait après la naissance de ma fille, j’avais déjà ce qu’il fallait et pas les moyens d’en acheter une. Sinon je n’aurai pas hésité puisque qu’elle a passé beaucoup de temps dans son transat depuis sa naissance(faut dire elle a toujours pesée son poids et est hypertonique, donc TRES fatiguante). Je comprends pas comment on peut garder bébé en écharpe, Elanore hurlait à chaque fois ! ^^’

  4. fisher price   •  

    Je suis plutôt pour la balancelle. Au début on hésitait, mais finalement comme le petit se revellait trop tôt dans ses siestes, on s’est décidé. On a acheté une fisher price, pas trop cher. Le petit adore, il s’y sent très à l’aise et il fait ses siestes sans interruption. Pour nous c’est aussi très pratique. C’est vrai qu’on utilise aussi l’écharpe, mais à la fin c’est très fatigante. Je vous conseille vivement la balancelle !

  5. Justine   •  

    Perso, je trouve que la balancelle bébé est devenu un accessoire indispensable, en tant que maman on achète vraiment le calme et le bébé se sent tellement bien. Un achat que je ne regrette vraiment pas.

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)