15 mois.

Voilà. 15 mois, comme ça, passés en un éclair.

Bon, pour être plus exacte, les 3 à 4 premiers mois ont été les plus longs. Quand elle souffrait, était si petite, quand je n’étais pas encore tout à fait une maman qui se fait confiance, quand on passait de longues journées d hiver enfermées toutes les deux. Quand le rythme était encore hésitant, comme nos reflexes de jeunes parents.

Puis on a soufflé, ou juste eu le temps, qu’elle avait déjà 6 mois, puis 9, puis 11. Qu’elle tenait assise, rampait, marchait. Fêtait son anniversaire, son 2ème Noël.
Le temps passe et mon bébé grandit, je crois le dire assez souvent ici comme ailleurs.
Il passe vite, certes, mais je ne suis pas tout le temps nostalgique. J’avoue adorer l’âge où les enfants marchent, balbutient des mots, sont plus autonomes.

Mais encore des bébés.

C’est une période assez courte je suppose, avant l’apparition du non, avant les crises de colère, après la dépendance des débuts.
Un moment où je trouve ma poupette plutôt marrante, attachante, impressionnante.

Tout en malice, soif de découverte, petites bêtises, câlins et premiers mots. Et surtout en progrès !

Elle dit maman, papa, non (plutôt « nonnonon » comme quand je lui interdit quelquechose), « sécho » en pointant le radiateur, papy, mamy, « saussuuuu » pour chaussures, tiens, « babapapa » (je vous laisse deviner celui là ^^), « maaaao » et « sssa » pour le chat, meeeeeuh pour la vache, doudou, bébé, »igou » pour Tigrou, nounou, coucou (à tout bout de champ et secouant sa petite main et avec un grand sourire)…

Elle rit, tout le temps.

Pleure et proteste, un peu.

Fait des bisous, me serre dans ses petits bras.

S’exclame « MAMAAAAAN » et court vers moi tous les soirs.

Nous reconnaît sur les photos.

Empile des briques de construction et fait « oooooh » devant ses chefs d oeuvre.
Fait aussi ooooooh quand elle voit le bracelet qu’elle porte, ou mes bijoux.

Baragouine des trucs qu’elle est la seule à comprendre en feuilletant ses livres ou jouant seule, la mine concentrée.

Un jour viendra où je l’appellerai « ma grande », et peut être « mon ainée ».
Pour l’instant c’est mon bébé, ma petite puce, ma toute petite parfois quand elle est fatiguée et ne veut que mes bras. Et j’avoue que même si elle est lourde, j’aime ses moments là.
Qui me renvoient à ce petit être qui tenait dans le creux de mon bras.

1 mois, 4 mois, 7 mois…
15 mois.
Déjà.

  2 Commentaires

  1. Cli   •  

    Un très beau billet. Oui le temps passe vite, mais c’est tellement beau de les voir grandir (même quand c’est difficile, même quand on est dans la phase du non). Et cela a beau être mon ainée, ma little a beau avoir 21 mois, c’est toujours mon petit bébé <3

    • Merci :)Effectivement, je suis toujours heureuse de la voir grandir, faire de nouvelles choses :)Je crois qu’ils restent toujours nos bébés, même à 20/30/50 ans XD

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)