On a échangé mon bébé !

Ou comment se rendre compte que le terrible two, c’est loin d être une légende.

Depuis quelques semaines, progressivement, Liloute est devenue plus difficile à comprendre. Crises inexpliquées (dans le sens où on ne les comprend pas), pleurs toutes les 2 minutes, NON NON et NOOOOOOON MAMAN ! Elle crie dès qu’elle n’arrive pas à faire quelque chose, ce qui, à 19 mois, est plutôt fréquent. Rit quand on la gronde, et finit par faire des bêtises juste devant notre nez en prenant bien soin de nous appeler et qu’on la regarde faire.

Cet air de défi, je ne l’avais encore jamais vu. Tout comme ces crises de larmes, ces manifestations de colère, ces cris stridents à tout bout de champ.

Mais qu’est ce que vous avez fait de mon bébé, monsieur (ou madame, après tout personne ne sait) Terrible Two ? On ne dirait plus la même, ma petite fille souriante et douce, rigolote et câline… Transformée. En une boule de nerfs et de colère qui, certains jours, pleure plus qu’elle ne rit, ou même ne parle. Ne supporte pas d être contrariée.

Mon prochain achat… (Source : Amazon.fr)

Je croyais naïvement qu’on passerait à travers. Qu’on arriverait à privilégier la communication et le calme dans les périodes d’opposition. Un peu utopique quand on sait que chaque enfant a son caractère propre, son histoire et sa façon de réagir, qu’on ne peut pas vraiment anticiper.

Surtout quand c’est le premier et que vous n’avez pas (ou peu) de patience, et qu’on vous bombarde d’informations contraires.

Entre votre propre éducation, les méthodes qui évoluent, ce qu’en pense votre famille, vos amis, la voisine du rez de chaussée… C’est parfois dur de se faire sa propre opinion et trouver des solutions, au jour le jour, qui conviennent à peu près.

Je l’avoue, on est en plein apprentissage et rien n’est figé. On teste (comme elle), on essaie, on perd patience, on prend le relais l’un de l’autre, on essaie de savourer les moments de calme avant (et après) la tempête. On souffle quand elle est au lit.

Elle réclame encore plus d’attention, et malheur à qui ne lui donnera pas. Les bras sont redevenus son endroit favori, et mon porte bébé a été ressorti du placard.

Mais au fond de moi se pose un problème : je suis peut être un peu rigide ou conditionnée, mais je ne supporte pas de lui céder. Alors que j’essaye de me convaincre que ce n’est pas une bataille, j’ai des réflexes de combat (bon, pas au sens propre hein !), des convictions ancrées sans que je ne les aie jamais devinées. Ça m’insupporte quand elle s’oppose à nous, et me rit au nez quand je la gronde. Il faudrait sans doute travailler la dessus, ne pas le prendre personnellement, essayer de s’inspirer de son père en trouvant ma propre place. Car si je me braque ça n’arrangera rien.

Je sais bien que c’est un passage obligé, utile pour l’enfant et son développement. Qu’on est pas mal à passer par là.

Mais quand même monsieur Terrible Two (ou madame, ou mademoiselle ?), ça serait bien de me rendre mon bébé sourire, des fois, le temps de respirer entre les crises…

 

  6 Commentaires

  1. Pharmaman   •  

    Notre petit deuxième nous a fait la même crise avant ses 2 ans. Maintenant qu’il arrive mieux à s’exprimer, que nous comprenons ce qu’il veut, c’est devenu plus facile… Moins de crises de colère et de cris à la moindre contrariété. Il a 27 mois.
    Courage!
    Nous avons acheté ce livre; il a bien répondu à certaines de nos questions…

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oui voilà, je me dis qu’elle est aussi frustrée qu’on ne la comprenne pas… Vite qu’elle parle 😀

  2. La Tribu des N   •  

    Ohhhh qd je te lis, j’ai l’impression que l’on a des jumelles mdrrr
    juste envie d’être déjà au soir parfois pour ne plus entendre un bruit, un cri -_-
    le terrible two, vite, va-t-en, que notre vie revienne calme et paisible ^^

  3. Cli   •  

    C’est dur ces périodes et je te souhaite de trouver comment les passer.
    Nous avons cela depuis un peu avant les 18 mois de Little…et là encore par moments on « replonge ». Pas simple de savoir réagir, pas simple de ne pas prendre pour soi.

    Ce qui m’a aidé est que je me répétais que c’était bon pour elle, pour la construction de sa personne.

    Bon courage pour tout, cela passera c’est certain 🙂

    Avant de te laisser je voulais te dire que je t’ai taguée : http://justcli.canalblog.com/archives/2013/05/02/27062179.html Bon je sais tu en as déjà eu plusieurs donc je comprendrais que tu n’ai pas envie/pas le temps hein, mais bon il faut les trouver les 11 personnes et ce n’est pas simple!

    • Merci pour ton commentaire, ça me rassure car je me dis la même chose. Y’a des jours où ça va très très bien donc ça compense 🙂
      Pour le tag oui trouver les 11 personnes c’est le plus dur, fin pour moi c était surtout leur dire XD Ca te dérange si je te réponds dans les commentaires chez toi ?

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)