28 mois avec toi…

Miniloute, tu as 28 mois aujourd’hui. Enfin, tu les as eu hier, quand j’ai commencé à écrire cet article… Mon doigt a fourché et j’ai d’abord tapé 18…

 

28-mois

 

Mais non, c’est bien 28 mois que tu as ! Ça fait un moment que je n’ai pas fait de point bébé ici, et 28 mois ce n’est pas vraiment un âge clé ou un compte rond, mais peu importe.

J’avais envie de parler de toi ici, à cette occasion. Le mois de Décembre a commencé et avec lui un peu de la magie de Noël à laquelle tu t’intéresses vraiment cette année. C’est émouvant de te voir t’extasier sur les décos, les calendriers de l’avent… Tu ouvres la bouche et les yeux en grand : « wouaaaaah comme c’est zoli ! » et moi je fonds.

Mon bébé… Plus si bébé. On approche de la demi-année, 2 ans et demi tu te rends compte ? Tu es ma petite dernière alors forcément, tu seras sans doute mon bébé un peu plus longtemps que ta soeur… A ton âge elle se préparait déjà à être l’ainée, elle faisait déjà petite fille, elle que je n’ai pas toujours vu grandir. Je n’imagine pas te voir être grande soeur, surtout à cet âge, tu as encore tellement de choses à (m) apprendre !

Je t’ai vu évoluer, grandir, apprendre, tous les jours ou presque, et même si ça n’a (vraiment !) pas été de tout repos, je ne regrette rien. J’ai plein de souvenirs de tes deux premières années, tes premiers pas, toutes tes premières fois, elles étaient pour moi. Mais j’ai quand même soufflé en te faisant garder une, deux puis trois fois par semaine, je suis tellement contente d’avoir repris une activité, d’avoir trouvé un autre équilibre. C’était notre suite logique.

Et toi, tu m’as tellement bluffée ! Après 2 semaines de pleurs à la séparation, tu n’as plus aucun problème à me dire au revoir et jouer avec tes copains à la garderie. Tu ne peux pas savoir comme je suis soulagée de voir que ça se passe bien pour toi. A 28 mois tu es un petit bout de petite fille sociable, rieuse, attentionnée. Apparemment tu es une meneuse pleine de bienveillance avec tes camarades, et avec ta soeur aussi, même si avec elle tu te permets sans doute un peu plus de colères et de jalousie 😉

Il faut la voir cette relation, cette fusion, cette synergie entre vous deux… Vous êtes si semblables mais si différentes ! Et je crois que ta présence m’a permis de réaliser qui est vraiment ta soeur, avec toute sa sensibilité, son empathie, ses doutes et sa douceur. A côté d’elle tu parais encore plus explosive, plus impulsive, tu enchaines tempêtes, déluges et rayons de soleil…

Tu as 28 mois et tu parles comme un livre. On me dit que tu es en avance, mais je n’en ai pas vraiment l’impression. Vous évoluez tous à des rythmes différents, c’est difficile d’avoir une référence à chaque âge. Et comme ta soeur a parlé tôt également, pour moi c’est normal. Et puis, c’est tellement toi, à dire tout ce qui te passe par la tête, sans filtre ! C’est sur parfois c’est gênant, souvent c’est très drôle (si tu pouvais éviter de me faire rire quand j’essaie de t’expliquer que non, on ne monte pas debout sur la table…), et c’est rassurant quelque part. Parce que quand tu dis « j’ai mal » « j’ai peur » « je suis triste/pas contente/fatiguée », je te comprends mieux et je me dis que tu n’es pas complexée par tes émotions.

Parlons-en des émotions ! La moindre d’entre elles chez toi a toujours été décuplée… Tu es un « pseudo babi », chaque peine, colère, joie ou émotion forte est amplifiée… Et ce n’est pas toujours facile pour toi comme pour nous. Mais depuis que tu mets des mots dessus, que tu t’inspires des « câlins qui font du bien » que ta soeur réclame quand elle en a besoin, c’est quand même plus vivable.

Et puis, tu es comme tu es. Il y a presque 2 ans je parlais de faire le deuil du bébé rêvé, on y est. Je crois qu’on a enfin compris qu’il fallait faire avec toi, on n’a pas le choix !

J’admire ta ténacité, ta force de caractère, ta gentillesse et ta générosité. Alors oui, tu m’épuises, tu me pousses à bout souvent… Mais à 28 mois tu es surtout notre petit clown à nous, notre bouille d’amour, notre petite dernière…

Celle qui sait faire plein de choses seule et veut toujours apprendre plus vite, marcher sans donner la main, courir en riant (et me faire frôler la crise cardiaque au passage), celle qui a décidé que même si elle savait y aller, le pot pouvait attendre… Celle qui voue un culte à sa soeur mais la mène souvent à la baguette, comme tout son petit monde…

Celle qui sera sans doute mon dernier bébé et me fait craquer 130 fois à la journée….

Avec ton petit cou qui sent encore bon le bébé, tes joues à bisous et des petits doigts potelés, on oublie souvent que le stade bébé s’éloigne de plus en plus… Alors j’en profite au maximum, tout en sachant que le meilleur est toujours à venir.

Joyeux 28 mois Miniloute !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)