Galères administratives.

Ou la raison de mon manque de temps pour le blog en ce moment (entre autres)

La rentrée est souvent placée sous le signe de la paperasse. Celle-ci ne fera pas exception.
Beaucoup de changements sont à faire (les bureaux sont enfin ouverts après les congés d’été!), et tous en même temps, soyons fous.

Premièrement, après des mois (6 au total) de démarches, appels, mails suppliants au RSI (mais ouiii vous connaissez, le RSI, la bête noire des travailleurs indépendants! Et si vous ne connaissez pas, tant mieux pour vous!), pour qu’ils me radient et que je puisse retourner au régime général (histoire de ne pas cotiser pour rien, ce que j’ai quand même fait au final), j’ai obtenu un début de gain de cause.
Sisi. Je croyais ça impossible, mais après 6-7 mois de reprise d’une activité salariée à plein temps, ces braves gens veulent bien que je les quitte, à condition que je leur fournisse quelques petits papiers… papiers qui prouvent que mon activité salariée est devenue mon activité principale.

Bien.

Deuxième chose, toujours dans le domaine de la santé. J’ai une mutuelle obligatoire imposée par ma convention collective, et donc je dois résilier l’ancienne (oui hein je n’ai pas trop envie d’en payer deux)…
Et quand vous prononcez le mot « résilier » à une mutuelle (ou au RSI, ça marche aussi), ça devient tout de suite très difficile. Mais on y arrive. Là aussi, il faut des papiers, un courrier recommandé AR, et la suite on verra.

Et puis la CAF, encore et toujours, presque 1 an après. Nos aides sont déduites en ce moment, car selon eux il y a trop perçu. Selon mes calculs, et ceux de la conseillère, au contraire ils me doivent de l’argent. On m’a carrément dit de laisser tomber !

Et il y a les frais médicaux pour ma fille… Suite à un souci de lenteeeeur de la sécu (entre plusieurs erreurs et dossiers perdus, 3 mois pour assurer mon bébé, bref), des frais nous sont réclamés, majorés, par avis d huissier. Rien que ça. J’ai pourtant tout régularisé il y a bien 8 mois… J’ai téléphoné au service concerné: c’est un oubli d’arrêt des procédures, il faut envoyer des papiers…

C’est partout pareil, des justificatifs de ceci, des certificats de cela… Et j’avoue que ça tape légèrement sur le système. Ajoutez à ça une relative (non, pas relative en fait) lenteur des services divers et on obtient un cocktail abberant et exaspérant.

Maintenant ça suffit hein, on arrête de se tromper, de perdre des dossiers, ça fait mal à mes nerfs, aux arbres, à la planète et à mon compte en banque.

  1 Comment

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)