Poussette et transports en commun : le mauvais combo.

Cela faisait quelques temps que je voulais en parler, et un récent évènement m’a donné envie d’écrire un article à ce sujet.

J’utilise les transports en commun tous les jours pour me rendre sur mon lieu de travail et en revenir (à mon grand regret : à marseille, pour traverser la ville en bus/métro et re-bus, il faut plus d’une heure… La faute aux horaires -5 min en heure de pointe pour les métros, 7-8 en heures creuses, et 15-20 min entre les bus- sans parler des horaires vacances et été, mais je m’égare!)

Une fois par semaine, je les utilise également pour amener ma fille chez l’assistante maternelle qui la garde. 10 min de bus, une correspondance, 5 min d’un autre bus. Avec la marche et les attentes diverses, 45 minutes de trajet… Mais là n’est pas le sujet.

Ce midi, je suis montée dans un bus plus bondé que d’habitude. Je n’aime pas ça, parce que je ne veux pas rester au milieu avec ma poussette (pourtant compacte), et que personne ne veut me laisser une place sur les côtés pour laisser le passage libre.
Je me mets tant bien que mal dans la file du centre en essayant de rester à gauche.

A peine arrivée un homme d’âge avancé me fait remarquer qu’il va descendre à l’arrêt suivant. Croyant au début qu’il m’offre de m’asseoir (quelle naïve je fais), je décline poliment… Puis il me dit « non mais je vais descendre là!! Comment voulez-vous que je passe là?? », visiblement très agacé que j’empiète sur son espace vital.

Je me suis mise plus loin, une gentille dame a bien voulu me laisser sa place sur un côté du bus que je me « gare », et j’ai dit haut et fort « excusez-moi d’avoir une poussette et un enfant! ».

Sur le fond je comprends que ça ne soit pas pratique pour personne, une poussette dans un bus. Dans la forme je pense que les efforts sont à faire par tout le monde: je fais toujours tout pour ne pas gêner (au passage, mon enfant est sage et souriante), je ne m’assieds pas, je laisse descendre les autres passagers avant moi… Mais j’aimerais un peu plus de tolérance, qu’on me laisse ranger ma poussette quand c’est possible (au lieu de faire semblant de ne pas me voir), et que les transports soient un peu mieux pensés.

Je parle de la ville de Marseille mais je pourrais apparemment parler pour les autres, vu ce que je lis parfois.

Par exemple, beaucoup de stations de métro (réservées au centre, il n’y a que 2 lignes et elles ne vont pas très loin) ne possèdent si ascenseur ni escalators pour accéder aux quais. Les tourniquets ne sont pas adaptés, et en ce qui concerne les nouveaux portillons coulissants, on nous demande de plier nos poussettes avant d’y passer… Résultat, une maman qui voyage avec une poussette doit systématiquement se faire aider pour descendre, monter les escaliers, et parfois attendre longtemps avant qu’une bonne âme se présente.

Alors je comprends que ça prenne de la place.
Je comprends que certain(e)s conducteurs de poussettes soient irrespectueux, bah oui ça arrive, comme à tout le monde!
Mais pour ceux qui sont polis, attentifs à ne pas déranger, et qui n’ont pas d’autre choix que de prendre le bus, on fait comment?

En tout cas, pour moi, c’est décidé. Je range ma poussette au placard et je sors mon porte bébé physio… Tant que bébé n’est pas trop lourd… Mais là je préviens, je demanderai une place assise (pour rappel: les personnes portant un enfant en bas âge sont prioritaires aussi…)

Voilà, c’était mon coup de gueule du lundi, dans le cadre du RDV râlage hebdomadaire du blog Un bébé pour mes 30 ans : « Ils nous prennent pour des cons! »

Pour aller sur son blog, clique ici : http://www.unbbpourmes30ans.com

  13 Commentaires

  1. Ellie   •  

    Je t’avoue que je tombe souvent sur des mamans à poussettes un peu je m’en foutiste (du genre, « j’ai une poussette, donc d’abord je vais commencer par te pousser, et ensuite je vais pas m’excuser parce que c’est bien normal »), donc en voyant ton article j’ai eu peur! Mais j’adhère ! Certes, certaines personnes se croient tout permis à partir du moment où elles ont des poussettes, mais j’en vois également beaucoup qui galèrent et qui ne peuvent pas compter sur le soutien des gens qui les entourent, et je trouve ça un peu dégueu, surtout quand la personne a essayé de ne gêner personne.

    • Je suis la première à râler quand je vois une poussette en plein milieu alors qu’il y a des places ailleurs (mais la maman voulait s’asseoir, tu comprends!), ou celles qui foncent dans le tas avec… Justement parce qu’en tant que maman civilisée j’essaie de gêner le moins de monde possible avec la mienne 😉

  2. Sophie-Mum   •  

    je ne connaissais pas ce rdv du lundi mais je ton article va bien dans ce rdv je comprends ton mécontentement mais il devait enlever des place assises dans les transports en commun

  3. kat de cheap but chic   •  

    à lyon , dans le bus , je me met sur le coté , à la place reservée aux handicapés (sauf si il y a un handicapé of course , mais c’est rare) … et si on fait mine de ne pas me voir … je dis « excusez moi, mais pourriez vous me laisser la place , c’est la seule ou je ne gene pas tous les passagers ? » … on a jamais osé me dire non , je dois faire peur 😉 .

  4. Pascale   •  

    J’ai fait l’erreur une fois d’aller à Paris en poussette. Et bien les accès du métro et du RER ont été conçus par des psychopathes, obligés ! A la Défense, les accès poussettes qui ne s’ouvrent que d’un seul coté (je venais de l’autre forcément), quand il y en a ! Et donc obligé de passer la poussette et le bébé par dessus les portiques (nan pis c’est sécurisant pour le bébé). Du coup, je me suis imaginé le calvaire des handicapés -_-

    • Mais exactement, quand tu vois comment on galère avec une poussette, et encore pas tout les jours, ils font comment en fauteuil roulant?

  5. Anne Laure O.   •  

    J’habite à Nantes et je suis une grande utilisatrice des transports en commun et je n’utilise plus ma poussette (que je vais revendre je pense). J’utilise mon porte bébé physio ou mon sling dès que je prend le tram/le bus. Et en plus, les gens sont plus prompts à te céder leur place quand tu portes un bébé comme ça que quand tu es enceinte…Que demander de plus? Que les gens soient tolérants 😀

  6. Unbb trente   •  

    Justement j’ai pris le bus mardi … bonjour la galère !Plier la poussette, tenir le sac, le bébé, prendre le ticket …Au retour il s’était endormi, donc je n’ai pas eu le choix, j’ai du le laisser dedans et monter par l’arrière; demander de l’aide car trottoir trop bas; j’étais en plein milieu … un vrai bonheur !Merci pour ta participation !

  7. Anonymous   •  

    Article très juste, je le vois au quotidient dans les transports en commun … et encore je ne devrais pas me plaindre, il me reste encore quelques jours en mode maman kangourou « in the pocket ». Je ne recherche pas forcément un traitement de faveur sous pretexte d´être enceinte, mais le nombre de c**** qui font semblants de pas vous calculer ou qui vous foncent dans le ventre … et on se demande pourquoi je joue aux avions avec mes coudes dès que je sors de chez moi … Warrior la mum, ben ouais …

    • Oh oui je me souviens bien l’avoir vécu, l’ignorance enceinte, ces gens qui détournent le regard pour ne pas se lever… Avec la poussette c’est encore pire, parce que des fois on a l’impression que les gens fusillent du regard, au contraire!

  8. Julie   •  

    Personnellement, lorsque je n’avais pas d’enfants, cela m’exaspérait au plus haut point ces mamans qui prennent toute la place dans le métro bondé, ou qui sont toujours dépendantes des autres pour descendre les escaliers avec leur poussette…Dooonc, quand je suis tombée enceinte, j’ai réfléchi à comment j’allais faire sans poussette, et j’ai investi dans deux portes-bébés (manduca et jpmbb). Ma fille a aujourd’hui 2 ans et demi, elle a une petite soeur de 5 mois, et je n’ai toujours acheté de poussette ;)Allez, pour être tout à fait sincère, j’en ai une vieille qui m’a servi qques fois quand j’étais enceinte ou quand la grande est très fatiguée et la petite en portage. Mais je ne suis JAMAIS montée dans un métro/tram/bus avec cette poussette, et pourtant je n’utilise quasi pas la voiture !Tout ça pour donner un autre son de cloche, et aussi rappeler qu’il y a parfois moyen de faire autrement !

  9. landau inglesina   •  

    Je suis tout à fait d’accord ! c’est incroyable ! la ville n’est pas faite pour les poussettes du côté transports. Et beaucoup de gens, pourquoi cet insolidarité ? je ne comprends pas…quelle solution ?

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)