Premières crises de nerfs pour bébé… et pour maman!

Avec l’acquisition de la marche, beaucoup de bébés découvrent qu’ils peuvent faire des choses par eux mêmes, partir à l’aventure et toucher à tout.

C’est l’époque des limites, des premiers non (de notre part mais aussi de la sienne!), de la frustration.

Bébé aimerait se faire comprendre mais n’y arrive pas. Et quand les parents sont fatigués, ça finit vite en cris, punitions et un bébé qui hurle de colère…
Souvent parce qu’il ne comprend pas et/ou n’est pas compris.

crédit: yoopa.ca

Ca, c’est la théorie. Ce qu’on sait tous et toutes, grâce aux nouvelles méthodes d’éducation.
En théorie, il faut être patient, écouter, parler à son enfant, n’élever la voix que si nécessaire, punir que si nécessaire, expliquer, répéter, encore et toujours.

C’est ce qui a tendance à marcher le mieux sur choupette.
Depuis qu’elle marche, elle montre du doigt tout ce qu’elle veut et malheur à celui qui ne lui donne pas !
Alors le NON devient notre mot favori, assorti d’une explication ou d’une diversion.

Essayer de bannir le concept de « mater son enfant pour pas se faire bouffer », le rapport de force souvent stérile.

OK, je comprends. Je veux dire, je sais que c’est meilleur pour tout le monde, sur le long terme. C’est un travail de longue haleine de poser des limites, mais ne pas verser dans le trop strict, de savoir faire la part des choses. De permettre à son enfant de grandir à son rythme, même si c’est parfois frustrant pour lui.

De garder son calme quand il est 20 heures, qu’il hurle quand on veut le faire manger ou dormir, qu’on rentre d’une journée de travail et d’une heure de trajet. Crier devient presque un reflexe dans ces circonstances.

Et puis on découvre presque par hasard que ce qu’elle voulait depuis le début, c’était manger seule.
Qu’une fois l’assiette de pates presque finie, avec la cuillère ou les doigts, pendant notre repas, le coucher est plus facile.

Et se dire qu’on aurait du écouter depuis le début.
Etre patient.

Se rendre compte que ça sera long et difficile, mais qu’être parent, c’est un vrai métier.

  2 Commentaires

  1. Kat de Cheap but chic   •  

    On a fait la même decouverte … il y a quelques mois la mini refusait de manger , faisait valser son assiette … Elle voulait sa propre cuillere , depuis les repas sont à 99% du bonheur

  2. Sophie-Mum   •  

    pareil elle veut manger seule et du coup elle hurle mais si je la laisse faire elle en met partout je veux au moins l’aider en tenant sa main et ell veut pas alors on tourne en rond le deal je lui laisse le petit suisse à manger toute seule

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)