La TV « réalité-maternité », fallait pas regarder ?

En matière de télé, j’ai une addiction presque aussi forte que les concours de cuisine : les reportages ou émissions qui mettent en scène des futurs parents à la maternité. J’ai commencé à l’époque de Babyboom, saison 1. J’étais enceinte, alors évidemment, ça me faisait peur parlait, ça me donnait envie de ne jamais accoucher  préparait, et je pouvais sans complexe regarder des programmes du genre en sortant la carte du SNU.

J’avais mes petites idées arrêtées sur un accouchement idéal (rien que ces 2 mots dans la même phrase, ça se voit que j’étais nullipare?). Mais ne l’ayant pas encore vécu je ne mouftais pas, et regardais avec émotion ces naissances filmées, les scènes ponctuées de suspense, de questionnements (Machine va-t-elle demander la péridurale?) et de cliffhangers (vous le saurez après les 6min45 de publicité!), et j’avais toujours la larme à l’oeil au premier cri des bébés. 

C’était beau, c’était magique, j’avais les hormones un peu en ébullition alors on pouvait excuser les sanglots devant une pub pour l’adoucissant  une naissance poignante sur une musique douce.

Et maintenant, il y en a plein de comme ça !

Et après avoir accouché alors ?

On dira que les fois où j’ai regardé ce genre d’émission à la maternité ne comptent pas… La fatigue, le bébé tout neuf, les souvenirs trop frais de l’accouchement, ça me rendait encore plus émotive que pendant ma grossesse devant ce genre de programme. Je voyais une maman pousser et j’avais mal au ventre. Un bébé pleurait et je versais toutes les larmes de mon corps (oui chéri, j’ai un gros cil dans l’oeil…), bref, pas vraiment objective.

Mais en fait, l’est-on vraiment un jour ? En tout cas, pas après avoir soi même donné naissance, pas dans mon cas du moins !

Maintenant,  soit je m’énerve toute seule devant la télé « mais pourquoiiiiii ils vantent autant la prise de péri ? » (je l’ai prise) « mais y’en a pas une qui allaite, là ? » (j’ai allaité 30 heures…), « Mais c’est normal que le bébé souffre plus avec un déclenchement, non mais oh! » (dixit une maman qui a échappé de peu au déclenchement 4 jours après terme, et qui ne demandait que ça!)

Autant de mauvaise foi qu’un mec devant un match de foot… ou presque !

Mais surtout, maintenant, je ne pleure plus (ou rien qu’un peu…). C’est ballot, parce que je pourrais, monsieur en a ras le bol de ces émissions (je crois qu’elles lui font peur, mais chut!) et du coup je les visionne seule et pourrais chialer tout mon saoul devant.

Sauf que. Avec le recul, mis à part mes réflexions indignées de primipare qui a tout vu (hahahaha!), ce qui ressort surtout de tout ça c’est un début d’envie. Plus de nostalgie qui m’aurait fait pleurer l’an dernier, non non.

C’est peut être ça qui a changé, pour ça que je recommence à les regarder sans me chercher d’excuses, en me moquant un peu moins (je suis toujours moqueuse, au fond, j’y peux rien!). Je me fous un peu de ressembler à une cruche écervelée qui raffole de la télé-bébé-réalité (d’ailleurs, qui a dit que ça faisait de nous des cruches?)…

Quand je regarde ces émissions là, je sens poindre tout au fond de moi l’envie sincère et réelle d’un deuxième…

Bébé

Miss S. à la maternité

 

Peut être qu’un jour, je serai prête.

  6 Commentaires

  1. Mamzelle-Mistinguett   •  

    Rien que de voir ses petits cheveux tout doux là, et soyeux et enivrant … brrrrr, ça « re »donne envie! 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oui ! Pour choper cette photo j’ai du retourner dans le dossier photo « 1er mois », et vlan le coup de vieux ! Maintenant je suis en plein mélange de nostalgie, envie de quelque chose de nouveau qui nous complèterait (ou de quelqu’un en l occurrence), mais c’est pas encore ça, le temps nous dira quand je dépasserai mes peurs 🙂 Merci pour ton commentaire en tout cas, je suis fière de ma chevelue :p

  2. Mandy   •  

    Très bel article, tellement vrai et lucide ! Pour moi ces émissions sont le reflet de la société actuelle face à la naissance, on répond à la peur de l’accouchement des femmes par un « ne vous inquiétez pas, on va vous aider ! (sous-entendu vous aurez la péri et quoi qu’il arrive on finira bien par le sortir ce bébé !) » alors qu’on a besoin de personne pour accoucher, juste besoin d’être rassuré sur notre capacité à enfanter ! Les femmes donnent naissance aux enfants depuis des siècles, pourquoi ajouter toute cette médicalisation ? (je ne parle pas bien sûr du petit pourcentage de femmes qui ont vraiment un accouchement pathologique et bien évidemment besoin de toute une équipe médicale compétente). Mes 2 accouchements, naturels (sans péri ni ocytocine, juste sous la surveillance d’une sage-femme extraordinaire), ont été les plus beaux moments de ma vie suivis de tous ces mois d’allaitement (rien que pour revivre tout ça j’en ferai bien un 3ème : la dernière contraction si forte avant la rencontre, le 1er regard, le 1er cri, ce petit être si fragile qui dépend tout entier de nous, l’émotion du papa, ce sentiment indescriptible d’être invincible en ayant réussi cet « exploit » (qui n’en est pas un!) seule…). Pour rien au monde j’envie les accouchements filmés dans ce type d’émission si loin de ce que j’ai pu vivre moi, j’espère qu’un jour ils sauront aussi montrer de vrais accouchements non stérilisés et là je me remettrai à regarder la télé !

    • Blog de Mère   •     Auteur

      <3 Ca me touche beaucoup que tu prennes le temps de commenter ! En fait oui, ces émissions là, faut les voir avec le recul. Je m'insurge toujours, mais je regarde surtout pour ce moment là, le premier regard, celui que je n'ai pas assez vécu selon moi.

  3. maman est occupée   •  

    Quand je regarde ce genre d’émission, je me dis que je ne connaitrais plus jamais ces instants-là…

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)