{Ça jacasse!} Ce bâtonnet qui a changé ma vie.

(Souvenirs, souvenirs…)

Des tests de grossesse, dans ma vie, j’en ai fait plein. Beaucoup plus de négatifs que de positifs, et des positifs qui n’ont hélas pas duré. Je pensais donc être une experte, une habituée des tests pipi. J’avais essuyé beaucoup (trop) de déceptions et ça faisait un bail que je n’en avais pas fait, blasée. Enfin, si on met de côté ce Noël 2010 où mon + s’est changé en citrouille quelques jours plus tard… Un trait si pâle qu’il en est presque invisible, j’avoue que c’était mal parti.

Et puis un mois plus tard, je ne sais pas trop ce qui m’a pris. Je me suis levée et j’ai eu envie de faire un test. Je n’avais même pas de retard, aucun symptôme, et j’avais le souvenir de n’avoir plus qu’un bâtonnet en stock. Du moins je croyais.

Les yeux encore à moitié fermés, j’ai effectué ce geste que je connaissais trop bien… Quand le test a viré archi positif, j’ai du les ouvrir en grand, mes yeux…

Et constater que j’avais fait un test d’ovulation. Le boulet.

Je n’avais plus du tout de tests en stock, je m’en souvenais à présent. Alors, que penser de ce faux test de grossesse ?

J’avais lu quelque part que parfois, les tests s’emmêlaient un peu les pinceaux et qu’un test d’ovulation en fin de cycle pouvait déceler une grossesse. A condition qu’il soit très positif. C’était mon cas. J’ai couru à la pharmacie la plus proche prendre un test lambda à 4 euros et j’ai attendu, attendu, sans boire une goutte d’eau ni aller aux toilettes.

Je me souviens que je regardais le sachet de la pharmacie sur le bar de la cuisine, de mon ordinateur. J’essayais de me changer les idées en continuant mon listing des matériaux pour les travaux de l’appartement qu’on était en train d’acheter. Moi qui avais prévu d’attendre le retour de monsieur, je n’ai pas tenu l’après midi: à 13 heures, j’étais de retour à la case tremblote, stress et appréhension.

Je me souviens avoir attendu dans la salle de bains, pendant que je me lavais les mains. D’habitude, ça durait longtemps, je scrutais le test à la recherche de la ligne, comme si ma vue ultra perçante de myope astigmate allait la faire apparaître par magie.

Cette fois ci, rien de tout ça. J’ai vu la ligne se dessiner en direct, alors que l’eau coulait encore dans le lavabo.

Je me souviens avoir ri. Puis pleuré. Avoir dit à haute voix, mais à voix basse « je suis enceinte ». Avoir eu peur.

Je n’ai pas tenu jusqu’au retour du futur papa qui s’ignorait alors. J’ai bêtement jeté mes plans de surprise et de jolie annonce contre un mms.

Je me souviens avoir juste écrit « Champomy! »

Je me souviens qu’il a répondu par un smiley.

Ni lui ni moi n’étions rassurés. On avait passé tellement de temps à espérer, se réjouir, puis tomber de haut, devoir faire notre deuil et recommencer. Nous n’avions plus l’innocence des débuts, nous étions sur nos gardes.

Et pourtant je me souviens de la première nuit, consciente que j’étais 2 en une. Ce sentiment que tout se passerait différemment, malgré la peur et les crises d’angoisse qui sont revenues fréquemment les 3 premiers mois. Cette nuit là, je savais. Ce bâtonnet là allait changer nos vies.

Ça fait plus de 2 ans maintenant, et le souvenir est toujours intact. Cette intuition ne s’était pas trompée, nos vies ont profondément changé il y a 19 mois. Derrière ce test positif, il y avait une Liloute bien au chaud, bien décidée à s’accrocher.

C’était mon histoire de test de grossesse et ma participation au rendez-vous blogo de Maman Fait la Dinde et Les tribulations d’une pouletteÇa jacasse ! Vous pouvez retrouver le principe ici.

J’aurais pu mettre une photo du test, mais non.

  5 Commentaires

  1. Auré   •  

    Juste :'( ! Super émouvant à lire, et ça me renvoie à tellement de souvenirs, persos bien sûr, mais aussi de souvenirs de partages de tremblotte, de partages de déceptions, de partages de joies immenses, de partages de descentes aux enfers et d’envolées dans les plus belles contrées du bonheur !! … De partages, tout simplement… Ah mes pipelettes !!! Merci Lilie de nous replonger là-dedans, dans ces si beaux moments de partages, par tes jolis mots ! <3

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oh ça me touche ! Merci à toi et aux autres d’avoir été là pour partager tout ça, ça m’a énormément aidée…

  2. Maman Dinde   •  

    J’ai la p’tite larmichette à l’oeil, j’imagine la confusion des sentiments quand on attend depuis si longtemps…

  3. Pingback: Ma p’tite séléction qui jacasse #1 - Maman fait la dinde

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)