Sommeil de bébé, ou la grande loterie.

Je n’ai jamais eu à me plaindre des nuits de ma fille. Du moins, depuis que son RGO est traité et soigné, parce qu’avant, elles consistaient à dormir assis avec un bébé en écharpe… Elle a fait sa première nuit à 1 mois, avant de décider de les faire vraiment vers 3-4 mois. Et depuis, nous avons une marmotte.

Bien sûr il y a eu les poussées dentaires et 2-3 virus par ci par là pour pimenter un peu tout ça. Mais en général, au bout de quelques jours tout au plus, les nuits de 12 heures étaient de retour et on pouvait récupérer. Je n’osais pas trop le crier sur les toits, paraît que ça porte malheur.

Et on me disait toujours qu’en matière de sommeil chez les enfants, il ne fallait jurer de rien. Mais bon, cela faisait plus d’un an que les nuits étaient bonnes, on aurait pu se sentir sortis d’affaire. Grave erreur.

Et puis, depuis 15 jours, tout a changé. Liloute a découvert les cauchemars, la peur du noir, et peut être aussi l’envie de rester avec nous le soir. Si les couchers sont toujours relativement faciles (20 minutes de chouinage grand maximum), elle s’est par contre mise à se réveiller en pleine nuit, et ce toutes les nuits, à base de hurlements de terreurs et pleurs inconsolables.

Moins impressionnant que les terreurs nocturnes, mais toujours un peu fatiguant après plusieurs nuits dont quelques unes où le cododo a été notre seul moyen de dormir un peu plus. Ce qui est bien, avec un bébé qui commence à parler, c’est qu’elle se fait comprendre. Ainsi, j’ai remarqué qu’elle ne voulait plus dormir sans gigoteuse, elle qui s’en était toujours passée (on vit en appartement avec chauffage collectif, parfois c’était un peu la fournaise). Je suis bonne pour m’en procurer une d’été, les températures augmentant…

On a aussi remarqué que lui parler, la bercer, rester ferme mais toujours en la rassurant aidait pas mal. Se relayer quand on en peut plus, comme au début. Et on essaye de voir si ça provient des dents (toujours ces satanées molaires), d’un mauvais rêve ou autre. On a tenu le coup comme ça en se disant que ça finirait par s’arranger. C’est fou comme le manque de sommeil peut vous mettre à l’épreuve. On était plus tendus, plus à cran, et elle le ressentait aussi.

Je pense beaucoup à tous ces parents qui vivent des mois sans fermer l’oeil, et je vous salue bien bas, si vous passez par là. Notre marmotte ne l’est pas par hasard, et pour moi, 7 heures de sommeil, c’est vital…

Cette nuit, aucun réveil. Pour elle, pas pour moi… Je vais devoir m’habituer au retour de la marmotte et arrêter d’ouvrir les yeux au moindre bruit.

Enfin, jusqu’à la prochaine fois !

  5 Commentaires

  1. Comme toi, j’ai un besoin vital de faire mes 8 heures de sommeil ! J’ai souffert quand mes enfants avaient encore de 1 à 3 mois, puis un peu souffert à cause des cauchemars, des nez bouchés, de la fièvre !!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Ah bah je suis rassurée de ne pas être la seule à avoir besoin de bcp de sommeil :p

  2. BB Bambou   •  

    C’est horrible les nuits comme ça où tu n’es pas maître de ton sommeil. Où tu cherches à t’endormir et quand tu y arrives enfin il faut de nouveau se lever. J’ai mis beaucoup de temps avant de pouvoir m’y habituer, mais j’espère qu’elle fera vite ses nuits 🙂

    • Blog de Mère   •     Auteur

      C’est exactement ça oui 🙂 Dans notre cas, on les supporte encore plus mal je trouve, parce qu’elle a fait ses nuits tôt, dort beaucoup et on s’est habitués. Heureusement depuis la publi de ce billet elle dort à nouveau et nous aussi !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)