Voyager avec bébé, mission impossible ?

Certains d’entre vous le savent peut être (vu comme j’ai frimé sur les réseaux sociaux…), Liloute et moi avons passé la journée de lundi à Montpellier. Une journée très agréable d’ailleurs, riche en rencontres inoubliables. Nous avons donc fait l’aller-retour sur la journée, Montpellier n’étant qu’à 1h30 de train et monsieur pouvant nous déposer à un arrêt de métro.

C’était un voyage un peu improvisé, planifié 15 jours à l’avance. J’ai pris mes billets de train sur un coup de tête, et avec le recul, j’ai 2 ou 3 choses à noter pour une prochaine fois.

 

1 – Le choix du transport, very important.

 

N’ayant pas de permis, je n’avais que peu de solutions : train ou car. Pour des raisons logistiques, je n’ai presque pas considéré la deuxième option.

Pas de TGV pour aller à Montpellier, j’ai du réserver un train intercités Marseille – Bordeaux. Pour plus de confort, j’ai opté pour une place en première : sièges larges, possibilité de prendre une place « solo » dans le sens de la marche, prise pour recharger mon téléphone (très important!) pour une différence de prix très très légère par rapport à un billet 2è classe.

Tchoupi, un crayon, un siège bien large… Idéal.

A l’aller nous avons mis 2h10 au lieu d’1h30… J’avoue que les retards de train ne surprennent personne, moi la première. Liloute a été plutôt sage, heureusement.

Je ne regrette pas mon choix d’horaires : parties à 8h30 nous sommes rentrées à 20 heures, pour le repas, et avons pu profiter de notre journée sans se presser.

 

2 – Voyager léger, un impératif.

 

Quand on se déplace seule avec bébé, et qui plus est un bébé de 11 kilos, il faut optimiser le rangement et les accessoires à emporter. Le gros sac à langer est devenu sac tout court, au contenu épuré : 5 couches, du coton, un mini flacon de liniment, un biberon d’eau, 5 boudoirs, carnet de santé et livret de famille (parce que je suis une flippée!), mes papiers, portefeuille, téléphone, chargeur, livre de coloriages. J’ai béni mon sac à langer grand format, qui s’accroche au guidon de ma poussette.

D’ailleurs, la poussette, parlons-en. Si l’an dernier, lors de notre précédent voyage en train, j’avais opté pour le porte bébé, cette année, je l’ai vite écarté. La faute aux heures de marche prévues et à la chaleur écrasante. Heureusement, je n’ai plus mon ancienne poussette lourde et encombrante, mais ma Nuna Pepp chérie, qui effectuait là son premier voyage en train.

Elle est restée pliée jusqu’à destination. Je n’ai même pas pensé à l’ouvrir dans le métro marseillais, avec ses escaliers et ses rames étroites. En la faisant rouler derrière moi comme une valise, j’avais une main de libre pour porter Liloute quand elle ne voulait plus marcher en tenant ma main. De ce fait, en arrivant dans mon wagon, elle a directement trouvé sa place avec les autres bagages. Elle a ensuite baladé dans les rues piétonnes de Montpellier sans encombre.

Hyper compacte.

 

3 – Croiser les doigts pour un bébé sympa.

 

Ça, je vous l’accorde, ça dépend du bébé et des jours ! Cette année, je ne fondais pas de grands espoirs quant à une sieste de Liloute pendant le voyage, et j’ai bien fait. Mais sa sieste, elle l’a fait dans sa poussette, au parc, à l’ombre des arbres…

Même chose pour le repas. Là où avant j’emportais des purées maison et biberons prêts à mélanger, j’ai pu opter pour un menu enfant (bien trop copieux mais tellement plus pratique!), même si, comme à son habitude, la miss a préféré picorer dans nos assiettes. Des clubs sandwichs, un yaourt bio, un verre d’eau à boire à la paille, et un déjeuner de rêve en terrasse…

On ne l’a pas entendue. Ou presque. Trop occupée à regarder le paysage, dire bonjour à tous les passants, Liloute n’a quitté sa poussette que pour le change et le repas. J’étais impressionnée.

Par contre, le retour a été un peu épique, bébé ayant décidé de se défouler en chantant, dansant, criant dans le train… Qui n’a pas eu de retard cette fois.

Pour des petits trajets avec un enfant de 20 mois, il y a moyen de s’en sortir. Au delà de 2 heures de transport, je ne tenterais pas ma chance… Nous partirons donc en vacances en voiture !

  5 Commentaires

  1. heidi   •  

    Notre Midinette a à son actif une dizaine d’allers-retours à Paris (donc 3h), 4 allers-retours Paris-Quimper (4h30) et un aller retour Paris Amsterdam (3h30 et 4h0 au retour).
    Elle ne bronche pas, petite on dormait au moins la moitié du trajet. Depuis six mois, il faut l’occuper et on évite de prendre des billets le soir, car c’est la seule gosse qui ne dort pas et les parents des autres enfants nous jettent des regards noirs quand la nôtre s’amuse, rit …
    Cet été, rebelotte on part en Bretagne et c’est évident qu’on prend le TGV.
    En première, vu la largeur des fauteuils, ça évite de lui payer un siège. Parfois ça peut valoir le coup.
    Par contre en voiture sa tolérance max est de 2h30. Au-delà c’est l’enfer, elle crit, se détache.

  2. heidi   •  

    J’ai oublié d’indiquer qu’elle a 22 mois et jamais pris l’avion par contre.

    • Blog de Mère   •     Auteur

      J’ai l’impression qu’en fin de journée c’est la pire période… La mienne aussi dérangeait beaucoup les autres en riant et chantant, je n’imagine pas les regards si elle avait passé le trajet à pleurer…

  3. Julien   •  

    Salut,

    Le titre de cet article m’a interloqué. J’aime bien aussi votre poussette, je ne connaissais pas.

    Pour ma part, les voyages de plus 3 heures en train avec un bébé de moins de 8 mois se sont toujours très bien passés. J’en raconte quelques uns sur mon blog dédié justement aux voyages avec bébé : http://www.voyagebaby.com

    Donc oui je confirme, les voyages avec bébé, ce n’est pas mission impossible, et il y a de fait de plus en plus de parents qui voyagent avec bébé.

    Ceci étant, je n’ai pas encore expérimenté le voyage en solo avec bébé.

    • Blog de Mère   •     Auteur

      J’avoue, le titre était un peu « choc » ^^ Mais ça restait une question non une affirmation 😉
      A 8 mois Liloute aussi était un amour en transports, même longs (8h de voiture: même pas peur!) Quand ils commencent à marcher, ça dépend ensuite du caractère de l’enfant ! Merci pour le lien vers votre blog, très intéressant, je l’ai mis en favoris !
      C’est bien de pouvoir trouver des astuces de parents pour voyager avec bébé 🙂

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)