Bébé a 23 mois, ça change quoi ?

 

Aujourd’hui, Liloute fête ses 23 mois. Je suis bien consciente que ça sera sûrement la dernière fois que je compte son âge en mois, ça fait un petit quelque chose.

Dans un mois, elle aura 2 ans (je suis d’ailleurs totalement en retard pour sa fête d’anniversaire, mais on en reparlera). 2 ans ! Bien loin du petit bébé que j’ai tenu dans mes bras … hier, non ? Je ne dois pas être la seule, je suis sure que bon nombre d’entre vous ont la même impression, que vos enfants soient petits ou grands, n’est-ce pas ?

Au delà de cette petite pointe de nostalgie, il y a la fierté de voir son enfant grandir et évoluer de plus en plus vite.

 

  • A 23 mois, bébé parle vraiment bien. Chez nous, nous avons une pipelette, qui fait de vraies phrases et répète tout ce qu’on dit (attention aux gros mots!). C’est toujours émouvant, surtout quand elle nous a dit ses premiers je t aime, il y a quelques jours !
  • De même, elle fait tout comme nous ! Joue avec un ancien téléphone en ayant une conversation riche, ponctuée d’éclats de rire, pousse sa poussette d’un pas décidé et mange avec des couverts en buvant au verre.
  • Par contre, elle veut tout faire toute seule et se fâche si on ne la laisse pas faire ou si elle n’y arrive pas. C’est aussi devenu un peu plus difficile de lui faire nous tenir la main quand on marche dans la rue, mais on tient bon !
  • Elle a appris à se laisser porter par l’eau (et les brassards!) à la piscine. Un vrai bonheur de la voir barboter en chantant « les petits poissons » remixé façon bébé.
  • L’opposition, on y est à fond ! Surtout en ce moment avec l’entrée à la crèche qui la déstabilise beaucoup, les couchers et réveils sont rudes, les crises se succèdent, l’incompréhension aussi, la frustration… J’ai l’impression qu’elle est devenu quelqu’un d’autre alors que c’est un passage qui est assez fréquent. Elle est parfois dure à cerner ou à consoler, et je me remets énormément en question. La méthode qui marchera le lundi échouera le mardi etc… J’espère que ce n’est qu’une passade, en attendant on essaye de la rassurer le plus possible tout en restant ferme, ce qui n’est pas toujours évident !
  • L’adaptation en crèche, c’est cette semaine. Et c’est plutôt difficile… Elle y pleure beaucoup, joue très peu, est affolée dès que son père disparaît de son champ de vision. (Moi, je suis plutôt le second choix !)

 

Mais aussi, à  23 mois, elle nous fait beaucoup rire et nous étonne encore plus. En route pour la petite enfance !

 

Une vraie petite fille !

Une vraie petite fille !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)