30 mois, déjà.

J’ai perdu l’habitude de compter l’âge en mois de Liloute ces derniers temps. La faute à la grossesse, au temps qui passe trop vite ? Une chose est sure : si auparavant je comptais en mois en me disant « mon bébé grandit trop vite, mettez le temps sur pause » avec une bonne dose de nostalgie, aujourd’hui elle nous épate tellement par ses progrès fulgurants, ses petites phrases trop mignonnes/drôles (ou les deux) dont seuls les enfants ont le secret… que je suis beaucoup moins émotive à l’approche des caps importants.

Comme celui ci, celui des 2 ans et demi. 30 mois, cela fait quelques semaines que je dis qu’elle les a déjà. Quand on me demande son âge, je réponds « 2 ans et demi » depuis février, au moins. Il est loin le temps où j’aurais pu donner son âge en nombre de semaines, jours et heures !

Alors aujourd’hui, Liloute a 30 mois. Ca parait peu et beaucoup en même temps, tout dépend d’où on se place.

A 30 mois, elle mange seule, à table avec les grands.

A 30 mois, elle boit au verre (même si dans ses instants « bébé » elle réclame un biberon)

A 30 mois, elle parle de mieux en mieux, tout le temps, rit, crie, saute et court partout. Un vrai tourbillon qui nous entraîne et nous use parfois (en fin de journée, quand il faudrait qu’elle dorme…)

Parlons en… A 30 mois, elle dort plutôt bien la nuit. Ca n’a jamais été le vrai problème ça. Si vous vous en souvenez bien, depuis l’été dernier nous rencontrions de gros soucis au coucher (mais si, je vous en ai parlé là !) Nous avons passé des mois à appréhender l’heure fatidique, des soirées entières à son chevet, à essayer plusieurs rituels, plusieurs méthodes… Et le résultat était toujours un peu le même : 2 heures de pleurs et de cris tous les soirs (des deux côtés, j’étais vraiment au bout du rouleau), avant de s’écrouler de fatigue entre deux sanglots.

A 30 mois, pour l’instant, ce n’est plus comme ça. Allez, je vais l’avouer, depuis bien 2 mois, en fait. Comme on me l’avait dit, ça s’est « tassé », c’était une phase (de 6 mois quand même !!). C’est sur, elle ne s’endort presque jamais avant 21h30, mais est en forme le matin. Oui, le soir elle peut chanter ou crier pendant 40 minutes dans son lit avant de s’endormir. Oui, il y a même des soirs où, à 30 mois, c’est un moment délicat. Mais on souffle un peu, parce qu’on a connu tellement pire… Et qu’un enfant ça ne se dresse pas, ça s’accompagne. (enfin, si elle voulait bien nous laisser quelques soirées bien calmes à partir de 20h30, je ne dirais pas non!)

A 30 mois, elle est pleine d’amour et de tendresse… Des bisous, des câlins elle en veut tous les jours, elle est comme ça, elle en a à revendre. Elle a un énorme besoin de contact, d’affection, même si c’est uniquement quand elle l’a décidé, et c’est bien normal (« Ah naaan maman arrêteeeeuh »)

A 30 mois, elle a son propre caractère, avec ses colères noires, ses crises de larmes, ses « ze veux! » … Quand elle est en colère, elle fait mine de taper ou de cracher parfois… Alors on essaie de lui apprendre à dire à haute voix qu’elle n’est « pas contente », même si des fois c’est bien difficile de garder son calme devant une boule de nerfs qui hurle en se roulant par terre !

A 30 mois, elle est quand même adorable, souriante et « facile ». Très sociable, il parait qu’elle n’aura aucun mal à passer de la crèche à la maternelle (et la maman, alors?). Elle nous dit souvent quand ça ne va pas, explique, se confie. Nous fait rire, énormément.

A 30 mois, je m’émerveille toujours devant ses progrès et ce qui fait qu’elle est elle, et pas une autre. Son rire me remplit toujours autant de bonheur, ses larmes d’inquiétude. Elle chante tout le temps, ma petite boule de bonne humeur. Et même quand elle boude, elle n’arrive pas à tenir bien longtemps, ma petite bille de clown.

A 30 mois, c’est une petite fille qui oscille entre « je suis grande moi ! » et l’apprentissage de la propreté et « moi bébé de maman, ouin ouin » et les régressions et reculs quand on la croyait « presque propre ».

Parce qu’à 30 mois, il se passe plein de choses dans sa tête, dans sa vie. Dans moins de 4 mois, elle ne sera plus la plus petite, le bébé, mais passera d’un seul coup à la grande, l’ainée, celle qui doit céder un peu de ses parents et son espace, partager.

Elle qui est arrivée il y a 2 ans et demi dans nos vies, un matin d’octobre 2011, avec ses 3kg340 et ses presque 52 cm… Aujourd’hui, à 30 mois, elle dépasse les 90 cm et atteint les 14 kilos…

Alors bien sur, j’ai un peu la larme à l’oeil et le sourire niais quand je vois des vidéos de miss S. plus petite. Ses premiers pas, son premier petit pot maison, son premier sourire en photo… Et quand je l’imagine grande soeur, oula ! Les hormones prennent le pas, mais ce n’est pas de la nostalgie. Juste du bonheur, en fait, une bien jolie émotion.

 

Alors, joyeux 30 mois ma puce...

Alors, joyeux 30 mois ma puce…

  2 Commentaires

  1. Mademoiselle-Coralie   •  

    Joyeux mois anniversaire à ta beauté <3
    J'avais aussi plus l'habitude de compter en mois je disait qu'elle avait 2 ans et demi à 1 mois de ces trois ans mais maintenant je ne compte plus en mois je dis tout simplement qu'elle a 3 ans (37 mois le 12 avril) ^^
    je suis très nostalgique et avec mon homme on commence les essais bb2 ce mois-ci car on voudrait agrandir la famille 🙂
    Bisous

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oh félicitations pour les essais 🙂 Le deuxième c est un grand pas, une toute nouvelle aventure ! Bisous et merci

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)