Ce bébé que je ne comprends pas…

Miniloute aura 6 mois la semaine prochaine. Une demi année, ça peut paraitre énorme et petit à la fois, et beaucoup vous diront qu’ils n’ont pas vu le temps passer.

Pas moi.

Ma Miniloute, ma toute petite, ce bébé RGO qui va un peu mieux, qui gazouille, rit et sourit, est aussi un bébé qui a énormément besoin de nous. De moi plus particulièrement. Un enfant qui hurle dès que je quitte son champ de vision ou que je la pose, et s’arrête quand je la prends dans mes bras. Un bébé qui ne s’endort qu’après avoir pleuré dans son lit, jamais quand je la berce. Un bébé qui n’aime pas être contenu, blotti, câliné. Mais que veut les bras, les bras, et encore les bras. Qui hurle dès que je la mets en écharpe ou porte bébé, pour ensuite s’y calmer (ou pas).

Miss N. ne chouine pas, ne pleurniche pas. Miss N. est intense. Elle ne connait que le volume maximal, la fonction hurlements. La moindre émotion est amplifiée, la moindre contrariété prend des allures de désastre.

Elle n’a que 6 mois et j’ai souvent l’impression de ne pas la comprendre. De trop chercher d’explications à ses siestes aléatoires, ses nuits catastrophiques. Au fait qu’elle ne mange que très peu, aussi. 

Et inévitablement je la compare à sa soeur, ce bébé parfait qui a fait ses nuits de 6 semaines à 2 ans même en période de poussées dentaires ou de vaccins. Ce bébé qui mangeait tout avec envie, faisait des siestes à rallonge, qui s’endormait partout. Ce bébé qui adorait se blottir contre moi, que la sucette suffisait à calmer. Ce bébé qu’il faudrait avoir en deuxième et non en premier ! 😉

Blague à part, c’est assez dur d’avoir ensuite à faire à un enfant qui ne dort pas et mange peu. On s’inquiète vite, on n’a pas l’habitude. On tient sur les nerfs, et un jour on craque.

Certains jours, je pleure et je prendrais n’importe quel boulot pour ne plus avoir à m’en occuper H24. Avant de réaliser les complications qui en découleraient : qui arriverait à s’en occuper comme moi ? Qui en voudrait ? Qui garderait Liloute le soir, le mercredi, les vacances scolaires ? Est ce que j’arriverais à la laisser malgré mes envies d’évasion ?

D’autres, je relativise et je prends mon mal, mes maux, et les siens, en patience.

En me disant, qu’un jour, ça sera fini. Un jour, elle marchera, elle ira à l’école, elle aura grandi trop vite, comme sa soeur.

Un jour je n’aurai plus à être là, tout le temps, pour la rassurer. Et ça me fera sans doute un pincement au coeur.

C’est fou comme on se met à regretter des périodes qui pourtant n’ont pas été si roses… La grossesse par exemple (parce que je dormais mieux que maintenant, ou parce que je sais qu’il n’y en aura jamais plus?), le moment où j’ai repris le travail pour Liloute aussi (où je ne la voyais que 5 minutes par jour et courais sans arrêt après le temps ? vraiment ?)… Parce qu’on se dit que l’herbe est toujours plus verte ailleurs.

Alors oui, je ne la comprends pas toujours. Elle n’a même pas 6 mois. Oui, j’ai envie de reprendre une activité, et non, je n’ai pas forcément envie de la laisser. Non, ce n’est pas parce que je suis une femme que je dois être juste une mère et rien d’autre. Bien sur que oui, je l’aime. Plus que tout même. Que je fonds devant ses sourires alors qu’elle me fait vivre l’enfer bien souvent. Qu’on ne dort pas la nuit mais qu’on survit, qu’on n’est pas les seuls.

Miniloute aura 6 mois la semaine prochaine. Elle ne fait plus ses nuits depuis presque 3 mois, mange de moins en moins, son reflux est en dents de scie, son humeur et mon moral aussi. J’ai parfois des pensées dures (du genre, on aurait du rester à 3, ou alors qu’elle me gonfle, que je ne veux plus la voir…) sous le coup de la fatigue, du ras le bol et de cette incompréhension. Mais c’est mon enfant et on fait avec. Et puisque que côté RGO on nous dit qu’on a fait le maximum, autant attendre que tout aille mieux, en grappillant avec gourmandise les moments de joie qu’elle distribue sans compter, quand tout va bien, ou presque…

Cet article semble certainement amer, parce qu’écrit après une énième nuit hâchée, pendant une courte période de repos où bébé dort, avant de se réveiller en hurlant comme bien souvent maintenant… Mais je ne suis pas amère (juste mère, hahaha !), loin de là.

Objectivement, elle reste le deuxième plus beau cadeau que la vie m’aie faite.

 

Parce qu'elle ne fait pas "que" pleurer... Mon bébé glue.

Parce qu’elle ne fait pas « que » pleurer… Mon bébé glue.

  44 Commentaires

  1. Chouchou Cendré   •  

    Mon bébé a 6 mois aussi et je me retrouve beaucoup dans cet article !! Contrairement à mon premier bébé, je ne suis pas retournée au boulot tout de suite, je profite de mon (normalement) dernier enfant. Ça grandit tellement vite !!!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      J’ai plein de copines qui ont vécu ça pour leur deuxième… Dommage qu’on n’en parle pas plus !

  2. Géraldine   •  

    Certes nous voyons bien ton désarroi et ta tristesse ; ce que beaucoup ont vécu, à beaucoup plus petite échelle, quand Bambinos était difficile à suivre et à comprendre. Mais nous voyons aussi tout ton Amour pour elle.
    Je te souhaite beaucoup de courage ; je n’ai pas de solution miracle ; je pense que tu as déjà tout essayé…
    Pour ma part, c’est l’arrivée du 3ème qui a tout remis en place 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci 🙂 Bon, je ne compte pas tenter de troisième par contre :p

  3. Alex   •  

    Je me retrouve aussi dans ton article. Mon fils est né en août 2012. Avant d’être maman quand je pensais bébé, j’imaginais un petit ange qui dormait 20h sur 24. Quelle déconvenue, pas du tout. A un mois il pouvait rester toute la journée éveillé sans dormir a me rendre folle et la nuit des coliques après chaque tété. Quand j’ai parlé à ma pédiatre des BABI elle m’a dit  » bien sur que votre bébé est un baby « . Incompréhension totale du milieu médicale de la théorie des BABI. Puis nos babies BABI deviennent des grands mais toujours différents des autres et c’est là qu’on se dit qu’on a vécu des moments « terribles  » mais que ça vallait la peine. Courage ça va passer mais je te comprends c’est dur !

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Coucou ! Merci pour ton commentaire, ça rassure de voir qu’en grandissant on relativise 😉

  4. Chris   •  

    Comme je vous comprends et vous soutient.
    J’ai 3 bébés RGO, oeusophagite et asthmatique qui ont maintenant 5ans, 2 ans et 1an. Donc je connais que trop bien ces moments de doute, de découragement d’envie parfois de leur en vouloir et puis finalement les devorer de bisous.
    Courage sa passeetje suis même nostalgie que ses moments ou mes bébés avais terriblement besoin de moi et que de moi.

  5. Carole Chaussinand   •  

    je me retrouve teleluement dans beaucoup de vos articles 😉 bébé 1 RGO et APLV on s’attends pas a se que son bébé sois different et les gens son telleuement chiant a en rajouter une couches 😉 j’aime bien vous suivre (quand j’ai le temps =P ) j’aimerai aussi tenir un blog comme sa mais je trouve pas comment faire =P (nl moi ?! )

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Ca fait du bien de voir qu’on est pas seule ! Et oui j’avoue qu’écrire ça soulage pas mal (quand j’ai le temps!)

  6. Une autre maman   •  

    Un article qui écrit ce que beaucoup d’entres nous n’osent dire ou même penser, mais je pense qu’au final c’est des réflexions assez normales et que ça fait partie du « pack » 🙂 Pour moi le début avec bébé qui ne faisait pas ses nuits ça a été le plus difficile, mais c’est beaucoup plus fun maintenant qu’il a 2 ans. Une grosse bise 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci pour ce commentaire qui fait du bien ! Dans les moments moins droles j’essaie de me motiver en me disant qu’après, c’est beaucoup plus fun en effet :p

  7. ptite maman   •  

    Waouh !! Je me retrouve complètement dans cet article, un truc de fou !! J’en ai même pleuré de tristesse ( pas facile de ne pas comprendre son ptit bout, n’est ce pas ?? …) et de joie ( comment ça ?? il y a d’autres mamans qui vivent la même chose que moi ?? ). Mes deux enfants ont deux ans d’écart, C. est née en juillet 2012 et ce fut un vrai bonheur : mon bébé douceur. Ce fut si magique qu’on a voulu un deuxième très vite avec son papa. La famille pouvait s’agrandir sans problème, C. est une petite fille qui adore les autres enfants et qui est très sociale. Elle est prête à accueillir un ptit bébé. On a bien préparé l’arrivée de son ptit frère qui était attendu pour septembre 2014.Les deux premiers mois furent sereins puis M. a explosé. Pourquoi mon bébé pleure-t-il comme ça toute la journée ?? Non je devrai dire, hurle comme ça toute la journée !! Je me suis sentie si dépassée, si meurtrie de le voir souffrir comme ça … De visites en visites chez le pédiatre, le gastro pédiatre,on nous explique que M. est un bébé RGO.: il devient mon bébé douleur. Voici les ptites phrases sympas que l’on peu entendre régulièrement: Mais pas de panique madame, ça va passer( dans 6 à 12 mois …) Il faut penser à vous, un bébé ça pleure beaucoup, il a du caractère et il ne faut pas vous laisser faire, comment ça vous le porter toute la journée pour dormir, c’est un capricieux, il prend du poids soyez rassurée, patience cela va passer, il faut demander à papa de prendre le relai ( euh mon bébé ne veut que MOI !!!! et j’en peux plus !!! il y a des jours où on regrette presque …). et j’en passe. J’ai toujours été là pour mon bébé jour comme nuit sans une minute à moi, à le porter, câliner, le rassurer lors des moments de crise en oubliant de manger et de dormir. A la fois, j’aime mon bébé et je déteste ce qu’il nous a fait vivre, ce sont des émotions très déstabilisantes pour moi. M. va un peu mieux depuis le début de son traitement d’INEXIUM (ouf il a 5 mois) il sourit de plus en plus, participe à la vie de famille et il communique enfin avec sa soeur qui n’attendait que ça et qui se posait un tas de questions sur lui: mais pourquoi ptit frère pleure-t-il ?? Maman, il faut que tu lui fasses un câlin. Pas facile d’expliquer à une petite fille de deux ans que son ptit frère souffre et que l’on ne peut pas grand chose pour le soulager. Mon bébé s’ouvre aux autres et semble se détacher de moi, en même temps que sa douleur s’atténue. M. a aujourd’hui 6 mois et dans quelques jours je vais devoir reprendre le travail. Il a passé 3 jours chez sa nounou et tout se passe bien. Il joue avec ses copines, mange ses ptits légumes préparés avec amour et fait des siestes dignes de ce nom. Enfin …. ET pourtant, je ne me sens toujours pas bien dans mes baskets. Je devrai être soulagée après ses 6 mois d’enfer. Mais non, je n’y arrive toujours pas. J’ai l’impression de ne pas connaître mon bébé douleur et j’ai toujours peur qu’il explose à tout moment et de ne plus avoir la force de le soulager de nouveau … Je suis épuisée par ces 6 mois de souffrance. Besoin de temps pour cicatriser les bobos de maman

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Tu ne peux pas savoir comme ton commentaire fait du bien ! J’ai connu cette impression de bébé « etranger » et cette difficulté à établir un vrai lien avec ma première, à cause de ce RGO qui a mis du temps à être bien traité et qui a creusé comme un fossé. Et puis, sans m’en rendre compte, je suis tombée amoureuse et devenue fusionnelle avec cette petite merveille <3 Normal il faut du temps pour digérer tout ça, on oublie jamais vraiment (surtout quand on a un deuxième bébé RGO après :/) mais au final ça fera partie de votre histoire…

  8. ptite maman   •  

    En tout cas un grand merci à ton blog !!!!
    Je te souhaite tout le bonheur du monde à toi et à ta ptite famille.
    Pas facile d’être maman tous les jours, mais qu’est ce qu’on les aime nos ptits bibous d’amour !!!

  9. Mary   •  

    Ton post date de janvier, mais je viens de tomber sur ton blog en cherchant « fatigue après O’Sullivan » et j’ai fait des sauts de puce jusqu’à celui-ci… je ne sais pas où tu en es avec ton bébé pleureur, mais je voulais juste te rassurer, si tu le permets : ma fille a hurlé non-stop lors de sa première année,… et a continué à être « pénible » ensuite et je pense avoir testé toutes les techniques sans succès pour la calmer… évidemment elle ne dormait pas (ou des micro-siestes de 20 minutes)… et il a fallu attendre des mois, voire années pour qu’elle se blotisse dans nos bras…J’ai mis 8 ans avant d’oublier (un peu) et d’être enceinte à nouveau ! Avec le recul, j’avais l’impression qu’elle était frustrée de n’être qu’un bébé, frustrée de ses limites et à chaque fois qu’elle a franchi une étape d’autonomie, on y a vu du mieux (marcher, parler etc…)… avec le recul, je me dis qu’elle avait des choses à dire, à exprimer et qu’elle n’arrivait à exprimer qu’avec des pleurs… et aujourd’hui (et franchement, depuis de longues années), c’est une petite fille adorable, vraiment « facile » à vivre, agréable… Bref, courage ! J’enfonce des portes ouvertes, sans doute, mais tes pensées noires sont bien normales, et légitimes… il faut de la patience, du lâcher prise et tout rentrera dans l’ordre avec le temps…

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci pour ce commentaire o combien rassurant… Depuis cet article les choses ont un peu évolué dans le bon sens, elle a franchi énormément de caps et on la comprend mieux… Elle apprend à marcher en ce moment donc forcément y’a beaucoup de frustrations et de pleurs, les nuits sont dures aussi (apparemment y’a un lien), mais elle est tellement plus souriante maintenant… Qu’on supporte mieux la chose. Merci 🙂

  10. marcende2015   •  

    Merci pour votre blog! Je me suis permise de partager plusieurs de vos billets sur la page facebook de l’Association Maman Blues.
    Très belle continuation à vous

  11. Elizabeth   •  

    Bébé RGO. Je connais bien. 15 mois sans dormir, et travailler la journée jusqu au burn out total…6 pédiatres avant de trouver une solution..un vieux pédiatre à la retraite dans mon village: pas de lait car augmente le reflux( en plus on a découvert qu il était allergique) , pas de bibi le soir mais du porridge, une portion de farine de maïs dans son bibi car absorbant naturel, et un régime avec très peu d’acide ( tomates, pommes, choux ect augmentent l’acide, banane, pomme de terre, diminuent) après deux semaines il dormait enfin 10h d affilée…bon courage à toi. .

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Heureusement que tu as fini par tomber sur quelqu’un à l’écoute … Le pire c ‘est que chaque bébé RGO répond différemment, entre mon ainée et la petite rien n’a marché pareil ! Bon à 1 an on est quand même loin des hurlements du début mais à chaque dent qui perce, on y a droit…

  12. Mv   •  

    Le post date mais je me permets un commentaire. Si ce bébé intense etait arrivé en premier, je ne crois pas que tu aurais réitéré 🙂 c’est ce qui se passe pour moi : je ne pense pas que je pourrai revivre les premiers mois d’un bébé ( meme si je sais que j’aurais pu vivre un truc encore pire…). Mais coliques, rgo & co : je n’en pouvais plus 🙁

    • Blog de Mère   •     Auteur

      C’est ce que je me dis souvent :p Le RGO de ma grande a été intense mais a moins duré. Et surtout elle a été tellement adorable par la suite… Les premiers mois de bébé c’est vraiment super dur avec le recul…

  13. alex   •  

    bonsoir maman,
    Je me suis aussi retrouvée dans ton article. Je pense que si j’avais eu mon deuxième enfant en premier, je n’en aurais pas eu d’autres. Mon premier était un vrai petit bonheur « Ce bébé qu’il faudrait avoir en deuxième et non en premier ! » comme tu le dis si bien. Pour le deuxième je pensais, pas de problème les bébés, trop facile les doigts dans le nez… le choque à été sévère. Je me souviens à l’époque avoir vu aux infos un reportage sur les « boites à bébés » installées dans les hôpitaux afin de pouvoir y abandonner son bébé anonymement et de m’être dit « je comprend », je me souviens de m’être souvent allongée à côté de mon grand lorsqu’il dormait (3 ans à l’époque) pour me rassurer, me disant que oui, j’avais réussi avec celui là et qu’il en serait de même avec le petit être hurlant qui me vrillait les nerfs et que je ne comprenais pas. Je me suis même dit que ce bébé ne m’aimait pas et même pire… que moi, je ne réussirai pas à l’aimer. Le manque de sommeil rend à moitié fou (folle, dans notre cas). Bref, je ne vais pas te répéter tout ce que tu sais déjà, d’ailleurs il à dû se passer encore bien des choses dans votre relation depuis que tu as écrit cet article. Ce que je voulais dire c’est que dans une semaine mes garçons auront respectivement 12 et 9 ans, qu’ils ont tous les deux conservés des caractère très différents : le grand est doux, généreux, empathique et diplomate, mais aussi fainéant et susceptible et continue à dormir comme un Loir (ce qui est devenu moins sympa lorsqu’il faut le réveiller à 7h pour se préparer pour le collège :). La petit est égocentrique, casse pied et impatient, il a conservé un sommeil très léger mais il est aussi plein d’humour, curieux, intelligent, volontaire et surtout plein d’amour. Je peux dire en toute sincérité que je suis aujourd’hui très fière et très heureuse d’être la maman des ces deux petits garçons même si à l’époque, je faisais vraiment beaucoup moins la maline.
    Je te remercie pour ton article et pour toutes ces mamans qui pourront se sentir moins seul dans leur ressenti grâce à ce genre de témoignage.

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci à toi pour ton commentaire ! Oui en effet depuis la relation a évolué, elle a bientôt 14 mois, la marche a beaucoup arrangé les choses (à 10 mois !) Elle parle déjà pas mal, se fait bien comprendre. C’est toujours un bébé plus difficile que sa soeur mais tellement attachante… J’en suis amoureuse ! Ce n’était pas gagné (moi aussi j’ai « compris » ou « conçu » certaines choses, comme on pouvait vite perdre les pédales et secouer son bébé, ou pire l’abandonner quand ça n’allait pas… Et ça aide à relativiser, avec le recul on se dit qu’on conçoit mais qu’on ne l’aurait jamais fait), mais on a une relation aussi riche et fusionnelle qu’avec sa grande soeur 😉

    • Solène   •  

      Waouh, il est 2h du matin, mon 2eme bébé de 6 mois dans les bras. Je suis à bout et pour la énième fois je me dis que je ne le comprends pas et regrette ma vie à 3. J’ai juste l’impression qu’il ne m’aime pas. Et puis je tombe sur cet article et ce commentaire et je vois tout d’un coup le nuage se dissiper…
      merci à toutes les deux.

      • Blog de Mère   •     Auteur

        Oh…. Comme ça me touche de lire ça ! Et oui, on est beaucoup à passer par là et c’est normal 🙂
        Bonne chance pour la suite, petit à petit ça va mieux, promis !

  14. Cathy   •  

    Bonjour , j ai 25 ans , j ai eu une magnifoque petite fille le 31 janvier 2016 , des qu on la poser sur moi j ai ete depasse par tout cet amour par ce tout petit bout qui attends tant de nous , puis arrive dans ma chambre en tete a tete avec elle j ai fondu en larme ! Quon faire ? Pourquoi elle pleurt ? La fatigue la chute d ormone , tout je voulais faire marche arriere! Tirailler par cet amour et par l envie de rentre chez moi SEULE ! je.culpabilisé d avoi ses pense ! Les mois passe et toujours ses pleur ses hurlement a longeur de journee , rgo diagnostique traitement mis en place , des haut des bas sirtout des bas ! Elle ne peux pas rester seule 1 minute jen peux plus j etoufe j en devient malheureuse ! Mon.couple en pati , aidez moi je craque

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Bonjour, ça me rappelle beaucoup de choses tout ça ! Déjà, essayez de la confier à votre entourage de temps en temps si c’est possible. Tentez aussi de la porter en écharpe ou porte bébé physio, ça les aide comme ils sont à la verticale moins de remontées 😉 Alors c’est sur ils sont toujours greffés à nous mais au moins ils ne pleurent pas… A tenter. Et puis aussi essayez de discuter de ce que vous ressentez et vivez avec le papa, des amis qui peuvent comprendre aussi.. On se sent moins seul quand on en parle. Le traitement peut prendre du temps, peut nécessiter des ajustements, vous aurez souvent l’impression de ne pas en sortir mais on en sort, petit à petit…

      • Cathy   •  

        J arrive pas a la confier car je me dis que personne arrivera a 0rendre soin d elle ou que personne la connais aussi bien que moi ! Son traitement fonctionner au debut , j ai l impression que c est pire maintenant , je n en peux plus je pleurs du matin au soir , je ne supporter plus ses hurlements j ose plus sortir de chez moi avec elle de peur qu elle fasse une crise .

        • Blog de Mère   •     Auteur

          Je comprends tout à fait, seule ma mère l’a gardé et encore pas pendant la première année ! On se dit que les autres ne sauront pas gérer mais en fait ce qui est vital pour nos bébés c’est d’avoir des mamans qui se sentent mieux et prennent du temps pour elles. Mes bébés malgré leurs RGO étaient toujours souriants et distraits quand on les faisait garder et à nous ça nous permettait de souffler, j’aurais aimé le faire plus pour ma deuxième d’ailleurs. Parce qu’après c’est une spirale négative, on reste avec ce bébé qui pleure, on pleure, et on culpabilise si on le laisse… Faut briser ce cercle, je sais que c’est difficile, il faut sortir même quelques minutes, ça fera du bien à tout le monde et ça redonne du courage. Et peut être faire un point avec un spécialiste encore ? Le rgo est souvent dur à maitriser…

          • Cathy   •  

            Avez vous essayer un osteopathe ?

          • Blog de Mère   •     Auteur

            Oui mais sans succès car reflux trop fort et en partie allergique

    • MLisette   •  

      Bonjour, je me permets une petite réponse. Cathy, le rgo de votre bébé semble accentuer le mal etre que vous ressentez depuis sa naissance. Il est essentiel de mettre des mots sur ce que vous vivez auprès d’un professionnel sensibilisé. Je vous invite à venir sur le forum de l’association Maman Blues où nous évoquons entre mamans ce qui est compliqué dans nos maternités. Nous pourrons vous orienter vers une personne qui prendra le temps de vous accompagner dans cette rencontre avec votre enfant.

      • Blog de Mère   •     Auteur

        Merci pour cette intervention pleine de bon sens 🙂 En effet le soutien d’autres mamans et le fait de rencontrer quelqu’un pour en parler ne peut être que bénéfique.

  15. p'tite maman   •  

    Face à cette maternité douloureuse je me suis fait aider par un psychologue et je ne regrette pas. Depuis presque un an je suis suivie ts les 15 jours et nous avons travaillé sur le lien maman/bébé. Un bien fou!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Bravo pour cette démarche, on devrait être plus nombreuses à franchir le pas 🙂

  16. Joumarin   •  

    Bonjour en tapant sur Google  » je ne comprends pas mon bebe » je suis tombé sur votre article et la on ce dit mais oui c’est tous ça deuxième petit garçon le premiers fut trop facile dodo à 3 semaines très gros dormeur bon mangeur sieste après midi de 3 h jusqu’à l’âge de 4 ans 12 de sommeil minimum la nuit bref une vrai réussite et la deuxième petit amour qui dort peut et encore je crois que je peux m’estimer heureuse entre 9h et 10h la nuit 1h30 le matin et 1h30 l apm mais un bebe râleur qui est beaucoup frustré veut toujours faire plus à du mal à trouver le sommeil ce met dans tous ces état constipation chronique depuis bebe il a 6 mois rgo interne passé après 4 mois des colique jusqu’à la semaine dernière bref tous ce que je n’est pas connu pour mon ainé j’ai penser tous ce dont vous avez expliqué la fatigue rend folle puis la culpabilité prend le dessus mais pourquoi ne suis-je pas aussi patiente que pour mon premier ?vas t’il me détester ? Est ce que je le rend triste ? Je culpabilise tellement d’être ce que je suis avec lui pas assez patiente ne pas le comprendre ne plus savoir si il a mal ou si c’est juste les bras qu’il veut enfin merci pour votre article merci

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Comme je comprends ! Je me disais pareil 🙂 Et puis on fait comme on peut avec ce qu’on a et surtout sans trop écouter les autres… Juste arriver à l’aimer comme il est et s’aimer aussi sans trop culpabiliser parce qu’on est humain après tout… Je me dis que quand on se remet en question c’est qu’on a envie d’être un bon parent, et donc qu’on l’est déjà un peu quelque part 😉
      Courage pour tout ça, le RGO c’est vraiment une plaie…

  17. Nyala   •  

    Bonjour!
    Il fallait que je poste un petit commentaire… J’ai eu un bébé RGO, et c’était mon 1er. Je suis maintenant enceinte du deuxième du coup je vous avoue que je stresse un peu à l’idée de devoir gérer mon grand de 2 ans et demi et sa petite soeur si elle s’avère être le même type de bébé…
    Mon grand n’a pas dormi à cause de son RGO jusqu’à ses 9 mois (après l’inexium nous a changé la vie, mais tous les 3 mois on nous demandait d’arrêter et ça reprenait de plus belle jusqu’à ses 20 mois!!). Ensuite, j’ai eu l’impression qu’il avait « enregistré » le mode mauvaises nuits de sommeil et il n’a plus fait ses nuits. Vers 18 mois, il se réveillait de 2h à 5h du matin presque toutes les nuits et chantait « baaateauu suuuu l’eauuuuu » sans avoir forcément besoin de nous. Et nous doutions toujours de ce qu’on avait pu faire pour mériter ça. Ca a duré plus de 6 mois. On était en enfer, même si on a eu de bons moments. Et puis vers ses 2 ans, tout s’est arrangé sans qu’on comprenne bien pourquoi, pendant les vacances d’été. Depuis nous savourons chaque nuit complète et chaque moment avec lui, mais j’ai quand même toujours cette culpabilité en moi de ne pas avoir vraiment « aimé » ces premiers mois voire ces premières années avec mon bébé.
    Je croise vraiment les doigts pour que sa petite soeur soit plus cool, sinon je ne donne pas cher de la vie de ma famille :((

    • Blog de Mère   •     Auteur

      J’avais très peur de ça aussi, et au final on s’en sort 😉 Bien sur je vous souhaite que votre petite deuxième n’aie pas de reflux 🙂
      Ce n’est pas facile c’est sur mais on y arrive.
      Bonne fin de grossesse !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)