Course contre la montre.

J’ai parfois l’impression d’être une athlète sur la ligne de départ (pas en aussi bonne forme malgré les courses effrénées derrière un bus qui passe en avance-et ne s’arrête pas-).

Un agent secret en mission over-risquée (si tu dépasses le temps imparti tu exploseras).

Le fait est que je vis dans un chronomètre en permanence, ou presque. Et que je cours après le temps.
Je suis consciente de ne pas être la seule mais j’ai aussi l’impression que ça me stresse, que ça me bouffe complètement.

Ma vie en ce moment. Toujours l’oeil sur l’horloge, la pression du planning à la minute près, le calcul rapide du temps d’attente du métro + trajet, la prochaine heure de passage du bus gravée dans mon cerveau… Des petites tensions qui s’accumulent, une maman toujours sur le fil, presque en retard.

Un agenda 24/24, 7/7. Se lever, préparer choupette, la confier à son père, sauter dans la douche, maquillage express, petit dej sur le pouce, 10 min de marche jusque mon arrêt de bus, correspondance métro, 15 min de marche jusqu’au bureau… Où je bosse sur rendez-vous.
Le soir, rebelotte, la course pour ne pas louper mes correspondances, au risque d’attendre 20 min le prochain bus… Au final je mets rarement moins d’une heure voire 1h30 pour regagner mon chez moi.

Heureusement que monsieur amène et récupère miss S. chez sa nounou. Heureusement que nous avons des horaires décalés.

La lessive, le ménage, le repassage, la paperasse, les repas de mistinguette, les notres, tout ça doit se combiner et rentrer exactement dans le temps imparti.

Un peu comme une suite de défis.
Ou de tocs.

Et je suis fatiguée, lasse, surmenée même parfois.
J’ai pourtant beaucoup d’aide à la maison, mais tout me pèse.

Je voudrais me poser, souffler, prendre des vacances !
Mais aussi et surtout voir d’avantage ma fille et son papa, profiter plus de ma famille et mes amis.

Alors s’il te plait Papa Noël, cette année en cadeau, je voudrais des journées de 48 heures. Un bouton PAUSE. Des samedis 3 fois par semaine.

(Et si tu ne trouves pas ça réalisable, c’est que tu n’es vraiment pas à la hauteur de ta réputation !)

  3 Commentaires

  1. claire   •  

    je me vois dans ton article c’est fou on n’a jamais assez de temps pour tout faire. Et si tu passes ton permis tu ne rentrerais pas plus tot? c’est une idée hein! apres te prends pas trop la tete non plus si tout n’est pas parfaitement réalisé c’est pas grave. pour les repas j’essaie de préparer certains trucs en avance ou en quantité suffisante pour mettre une partie au congélo 🙂 bisous

    • Malheureusement non je ne rentrerais pas plus tôt… Les embouteillages dans cette ville c’est une horreur! Il faudrait acheter une deuxième voiture, une deuxième assurance, et surtout passer le permis rapidement.Ma paye ne me le permet pas vraiment, là est le hic.Or mes horaires ne coincident pas avec ceux de mon auto école. Je rentre à 19h minimum le soir et les cours sont de 17 à 19. J’ai déjà regardé près de chez moi et c’est pareil :/ Le samedi matin sera possible à partir de janvier, même si cela n’arrange rien dans un premier temps, c’est toujours bon ! 🙂 Merci pour tes conseils bisous !!!

  2. Pingback: [Encore un] Blog de Mère – Changer de vie à 28 ans.

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)