Peau pourrie, round 2.

Si vous avez loupé le round 1, le voici.

Fichues hormones. Depuis l’arrêt de ma pilule (il y a 4 ans), je me bats contre ma peau. Un combat que je n’ai toujours pas remporté, ou par quelques batailles, par ci par là (la grossesse ne compte pas?)

Voyez-vous, je m’étais habituée à avoir une peau plutôt jolie, voire carrément belle. Pas de boutons, pas besoin de fond de teint ni de camouflage, un teint hâlé, bref une inquiétude de moins dans la quête de la beauté qui rend dingue toute ado et jeune adulte. Et ce, même quand on clame : « Nan mais tu sais moi, les jupes, les robes, les trucs de fille, très peu pour moi ».

Alors quand ma peau est devenue mixte (comprendre : luisante par endroits et qui sèche/pèle sur d’autres), je suis devenue névrosée de l’épiderme. Rien que ça. Je crois qu’au cours des années d’essai bébé j’ai du essayer à peu près toutes les marques de cosmétiques de ma petite parapharmacie. La vendeuse me connaissait, à force.

Avec une peau sensible (bon ça, ok, je l’ai toujours eue), de toute façon, ça a été vite vu; je ne pouvais pas porter n’importe quoi. Au risque d’afficher de jolies plaques rouges et sèches un peu partout sur la figure. Ou de déclencher une guerre des boutons, irrités par tant d’efforts pour les faire décamper.

Longtemps j’ai exfolié (trop fort et trop souvent), asséché (avec de l’alcool, histoire d’y aller mollo…), changé de soin à peine ma peau habituée à l’ancien.

Je suis tombée enceinte (j’aime bien ce terme « tomber ») et j’ai fini par avoir une peau et une chevelure de rêve. Mis à part le gros ventre qui va avec, je me sentais plutôt pas moche. Et croyez moi « plutôt pas moche », ça veut dire carrément pas mal dans mon jargon.

Quand bébé est arrivé, j’avais autre chose à faire que de m’apitoyer sur ma peau. Même au retour de couches, quand elle est redevenue adolescente et bourgeonnante. Puis bébé a fait ses nuits, j’ai trouvé un travail, un travail où je côtoyais des personnes avec des yeux, qui pouvaient voir mon visage et toutes ses imperfections.

Une armada de fond de teint, correcteur et autres cache misères m’ont sauvé la mise. Mais ce qui me dérangeait, c’est qu’une fois enlevés, ma peau était toujours aussi moche. Il fallait faire quelque chose.

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai toujours pas trouvé quoi.

1 an après, je cherche encore. Parfois ça va mieux, puis ça dégringole (toujours à la même période, les hormones, toujours elles!). A l’instant où mon visage semble aller mieux, hop, c’est reparti pour un tour. En vrai, j’ai toujours 2 ou 3 boutons sur la tronche (parfois beaucoup plus), et ce même après des mois de routine inchangée.

J’avoue, ça va mieux depuis 2 mois. Depuis que j’ai adopté une nouvelle crème de jour (Buvard de chez Lush, je ne me leurre pas, il va falloir changer pour l’été), depuis que je suis assidue dans mon rituel nettoyage et soin matin et soir. Mais ce n’est toujours pas ça. Et je reste complexée, tour à tour par mon corps, par des futilités, mais surtout par ma peau. Après tout, le visage, c’est ce qu’on voit en premier non ?

Je ne suis pas / plus dans une quête effrénée de la beauté à tout prix (l’ai-je déjà été?). Mais quand même, ça serait bien de ne pas déprimer en se regardant dans le miroir sans maquillage tous les matins et tous les soirs… De ne pas éviter les photos pour ne pas voir immortaliser son teint blafard et irrégulier, sa peau avec ses rougeurs et bosses, se trouver moche sur chaque cliché.

Toi et moi, on est pas copains. Non non non.

Ce billet est ma participation au défi du Jeudi chez Sysy in the City et Macyma ! Cette semaine, on parle beauté, et chez vous, ça parle de quoi ?

  7 Commentaires

    • encoreunblogdemere   •  

      J’utilisais leur nettoyant fut un temps, mais j’avais un problème avec l’odeur ^^ Me demande pas pourquoi, elle est discrète pourtant ! J’avais aussi utilisé une crème de jour mais pas trop convaincue.

  1. working mom   •  

    je crois qu’on a un peu la même peau, pas toujours facile à porter.

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Je me sens moins seule… Si je trouve un truc qui marche, y’aura un round 3 😉

  2. SITC   •  

    j’ai un peu ce souci en ce moment, alors que je n’ai jamais eu d’acné étant ado, je nettoie ma peau à l’eau micellaire, et depuis ça se soigne bien !
    PS : n’oublie pas de mettre un petit mot chez Macyma pour lui signaler ta participation 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci pour ton commentaire 🙂 Je ne manquerai pas de commenter chez Macyma j’avais zappé ^^ L’eau micellaire ne règle pas tout ici 🙁

  3. Pingback: La beauté est-elle éphémère ? | Sysy In The City

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)