Vis ma vie en appartement.

Quand je lis les copains blogueurs parler de leur chez eux, j’envie souvent ceux qui vivent en maison. Parce qu’une maison, ça veut dire jardin, moins de promiscuité qu’en appartement. Et puis, j’ai grandi en maison, on ne se défait pas si facilement de si bonnes habitudes.

Et pourtant. Depuis notre arrivée dans le sud je n’ai plus vécu que dans des appartements. La faute aux loyers beaucoup plus chers et à la densité de population plus importante que là d’où je viens. Même quand il a fallu chercher une location en couple il y a maintenant 5 ans, les maisons semblaient inaccessibles et ont d’office été exclues des recherches.

Ensuite, pour acheter, à l’époque où je n’avais aucun revenu et que le crédit reposait sur monsieur, nous avons opté, là aussi, pour un appartement. On a bien visité quelques maisons, mais le manque d’extérieur, les travaux, l’éloignement des grandes villes (surtout quand, comme moi, on n’a pas le permis) et le prix tout de même important nous ont découragés.

Du coup, la vie en appartement, ses avantages et ses inconvénients, je connais… Voici un petit listing de ce que j’en retiens:

  • Vivre en appartement, c’est ne pas avoir de jardin où faire gambader ses mômes… C’est donc souvent être enfermés. Pour nous, dans le sud, il était inconcevable d’avoir un appart sans balcon ni terrasse (et avec peu de fenêtres vu le soleil toute l’année… ça par contre, je regrette, pas fan du lavage de vitres!)
  • C’est aussi supporter ses voisins. Gros sujet chez nous… Depuis 2 ans nous supportons les déménagements successifs, et donc les travaux qui s’enchaînent chez les uns et chez les autres, sans presque aucun répit. Au moins, Liloute a maintenant le sommeil lourd. Pareil pour les disputes, les talons aiguille qui claquent (alors qu’on pourrait les enlever une fois rentrés, non?), les pleurs/hurlements d’enfant (pour se venger de ce qu’on leur a fait subir? ), les aboiements de chien et autres ébats amoureux. En prime, nous avons la chance d’avoir un voisin qui a installé sa douche dans sa chambre, adjacente à la nôtre, et aime la prendre à 23h30 / 5h du mat.
  • Si vous avez la chance de vivre en copropriété, grande de préférence, vous connaissez les délices des assemblées générales, syndic et autres joyeusetés. 3 heures d’étripage de marchands de poisson de débat gentillet sur les travaux , le budget à voter, les charges des propriétaires.
  • Parlons en, des charges. Dans une maison vous ne payez que ce qui vous concerne. En principe, en copropriété c’est un peu pareil, sauf que vous n’êtes plus seuls à décider. Et sauf quand il faut payer pour ceux qui sont (très) en retard ou avancer de l’argent pour de multiples rénovations.
  • Un appartement, c’est souvent plus petit qu’une maison. Moins d’espace, en général pas d’étage supplémentaire, et des murs en carton. Pratique quand on veut regarder un film avec bébé couché dans la pièce à côté (à part quand ce bébé est habitué aux travaux, l’un dans l’autre…), ou quand les enfants ont décidé de jouer à se courir après.
  • Si vous n’habitez pas en rez de chaussée, il y a souvent des escaliers à monter. Pour les chanceux, un ascenseur s’en charge, excepté les jours de panne. Quand on a 20 ans monter les courses sur 4 étages en colimaçon (du vécu!) ça fait les mollets, à 30 avec un gamin, des courses et une poussette, ça fait plutôt suer.
  • En maison, souvent, on gare sa voiture devant chez soi, voire même (comble du luxe) dans un garage. En appartement, on se partage un parking et c’est la loi de la jungle, même quand vous avez une place numérotée (qui fera sans aucun doute l’objet de remontrances à la prochaine AG). Et si on veut un box (oui, on est loin du garage), il faut avancer la monnaie.

MAIS ! Il y a quand même des choses qui me font relativiser, et parce qu’il ne faut pas tout voir en noir :

  • Pas de jardin, donc pas d’entretien, pas de pelouses à tondre. Un gros poids en moins quand on est un peu flemmard…
  • Il y a toujours quelqu’un dans l’immeuble en cas de besoin. En appartement, on n’est pas seuls, et si on manque de sucre, on peut toujours demander à son voisin de palier. C’est aussi plus sécurisant parfois de vivre dans un endroit où il y a un seul accès, doublement verrouillé.
  • Quand on tombe sur un bon syndic qui s’occupe de tout, ou presque, dans les règles de l’art, on a pas vraiment de quoi se plaindre. Mais ils ne courent pas les rues, apparemment. On ne se plaint pas, le nôtre est plutôt réglo, et pour les AG, je donne mes « pouvoirs » à un voisin, ça m’évite les 3 heures de foire d’empoigne.
  • Les charges sont élevées, ok. Mais on peut s’en servir pour négocier une baisse du prix quand on achète. Et quand on loue, on ne paye pas la totalité.
  • Moins de mètres carrés, moins de surface à laver ! Et 70m² pour trois, c’est plutôt pas mal.
  • En étage élevé, on a une sacrée vue… De chez nous, on voit les collines des deux côtés.
  • Les parkings de la résidence sont plutôt grands, et on a la chance d’en avoir… Je me souviens du premier appart et des heures passées à chercher une place dans le quartier en retour de soirée…

Vue du Salon. Hé ouais.

En définitive, on se sent plutôt bien chez nous. Il était de toute façon convenu que c’était un premier achat, et qu’on verrait par la suite.

Et vous alors, vous êtes en maison ou appartement ? Vous voyez quelque chose à ajouter ?

  12 Commentaires

  1. Marion Lecarpentier   •  

    Nous on est en rez de jardin et c est un super compromis avec la maison… Petit pour le ménage, pas d escalier pour les courses… Nos voisins sont top car on est les plus bruyant.. 😉 et on a un super grand jardin(200m2) et on est a la campagne!! Que du bonheur pour nous!!!

  2. Ginylle   •  

    On aimerait se lancer dans une recherche de maison..mais c’est trop tôt dans notre vie pleine d’incertitudes ! Peut-être dans un an ? Pour l’instant, l’appartement de 75 m² nous va bien, même si..pas de jardin, des escaliers…

  3. cleophis   •  

    J’ai toujours vécu en appartement, pour moi c’est plutôt vivre en maison qui serait la grande inconnue!

      • cleophis   •  

        Oh non, on n’en a pas les moyens, on est juste locataire. Mais j’y pense pour la retraite, j’aimerais bien avoir une grande maison pour pouvoir accueillir mes enfants et mes petits-enfants pendant les vacances. 🙂

  4. Anne-Laure   •  

    Ici nous sommes locataires dans un grand immeuble, au 13e étage, un appart de 120m² avec des balcons de chaque côté et un très grand parc juste au pied de l’immeuble. Un personnel génial (syndic, concierge, personnel d’entretien…) et des locaux toujours impec, de la cave au grenier si j’ose dire 🙂
    J’ai le sentiment d’avoir tous les avantages de l’immeubles sans les inconvénients de la propriété :p (Fin on a des voisins très cons quand même, malheureusement…)
    Mais même si on est pas trop mal lotis, on cherche à acheter une maison actuellement. Pour les jardin et pour être chez nous, tout simplement

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Ouaaaah en effet vous avez de la chance ! Et oui acheter c’est aussi pour avoir un chez soi, on râle parfois perso mais on a conscience de la chance qu’on a. Et les voisins , c’est comme tout le monde, y’a des cons partout mais ceux là on est obligé de vivre avec (limite…) :p

  5. Christell   •  

    Nous on a un appartement dans une maison qui en contient 3. 1 seul étage, un jardin, et des voisins qu’on adore. .. et moi qui suis une flipette, j’ai trop peur des serial uillets pour vivre en maison ^^

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Et moi des cambrioleurs XD C’est bien les petites résidences comme ça ! Nous on est encore bien embêtés avec les travaux et au moment où je réponds les voisins du dessous ont des copains chez eux qq jours et ça se marre comme des baleines sur le balcon juste à côté de mes filles qui dorment :p

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)