Pour informer sur les allergies alimentaires de nos enfants : la campagne ALLIA

Découverte d’une campagne pour l’information et la formation aux allergies alimentaires en milieu scolaire : la campagne ALLIA.

Parce qu’on peut être allergique à la cacahuète mais pas au bonheur !

 

allia formation sandy rudewiez

 

A l’origine de ce projet il y a une maman : Sandy Rudewiez a une petite fille polyallergique. Avec son mari, son entourage et les personnes amenées à s’occuper de son enfant au quotidien, elle a appris à connaitre tous les aspects que les allergies alimentaires : l’examen minutieux de toutes les étiquettes, les repas à faire soi même, la peur du choc anaphylactique et la nécessité d’avoir toujours une injection d’adrénaline à portée de main. Un quotidien qui a amené Sandy à créer ALLIA formation en mars 2015. En ajoutant à son expérience de maman et celle de bénévole à l’AFPRAL (Association Française de Prévention des Allergies) une formation délivrée par le CHU de Lille, elle s’est ainsi documentée et est devenue une experte dans le domaine des allergies.

Partout en France, l’association de Sandy intervient donc auprès des parents, familles, écoles, crèches, cantines, assistants maternels pour les informer sur les allergies, l’alimentation et le quotidien d’un enfant allergique, que ce soit alimentaire ou respiratoire. Son objectif : une meilleure prise en charge et un quotidien facilité, un meilleur accès aux enfants allergiques à la collectivité tout en diminuant les risques.

Mais ce n’est pas tout ! Sandy a également écrit un livre « le cache cache des 14 allergènes alimentaires » et crée des personnages représentant les allergènes : Juliette la Cacahuète, Owen le Gluten, Geoffray le lait, Christof L’œuf, Howard la Moutarde… Pour une information ludique et accessible même aux enfants, qui sont les premiers concernés.

Depuis quelques semaines, Sandy a lancé une campagne de crowdfunding pour pouvoir généraliser et étendre ses actions de formation, former 4 écoles dans la région Rhône Alpes GRATUITEMENT, bref elle a besoin de nous et les enfants allergiques aussi. Alors, si tu veux participer, clique sur le lien de la campagne ALLIA et si tu veux en savoir plus la page facebook d’ALLIA est ici.

D’ailleurs ce matin Sandy est passée à la radio pour parler de son projet ! 

Ce sujet ne pouvait pas me laisser indifférente. Parce que ma grande a eu une allergie aux protéines de lait de vache, parce que ma petite a encore ce qu’on appelle une allergie retardée à ces mêmes PLV. Même si chez nous c’est transitoire et que les symptômes sont très légers comparés aux « vrais » allergiques (et je mesure notre chance, même si le RGO ne rend pas la vie facile), j’ai moi aussi du inspecter chaque étiquette, je fais attention en permanence au restaurant, aux repas de famille, j’explique et je ré-explique pourquoi non, un petit bout de fromage, même tout petit, ne doit pas être donné à mon bébé, je fais face aux remarques sur les éventuelles carences de ma fille avec ce qui me reste de mes connaissances de diététicienne. J’ai des amis dont les enfants vivent chaque jour avec ces contraintes, un PAI à la cantine pas toujours bien respecté à cause d’un manque de formation et d’information, et surtout de plus en plus d’enfants sont allergiques et polyallergiques.

Alors si vous aussi le sujet vous touche et que vous avez envie de faire quelque chose pour aider Sandy et ALLIA Formation, n’hésitez pas 🙂

  2 Commentaires

  1. Rudewiez   •  

    Merci pour ce beau témoignage sur les allergies …. vous avez parfaitement bien résumé mon histoire ..amicalement sandy

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oh merci 🙂 J’espère que mon article aura contribué à faire connaitre l’association et la campagne !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)