Une journée avec les parents qui ont Good Goût !

Le 24 Juin dernier, j’étais à Paris pour une journée avec Good Goût sur le thème du bio et de l’alimentation. Rencontre avec les parents qui ont Good Goût !

 

Certains d’entre vous le savent peut être, mais j’ai la chance de faire partie des blogueurs ambassadeurs Good Goût : les parents qui ont Good Goût ! A cette occasion j’ai pu passer une journée sur Paris en compagnie d’une partie de l’équipe Good Goût et de celle de Greenstory. Retour sur une journée riche en découvertes !

 

Découvrir une approche holistique de l’alimentation :

 

Arrivée à Paris après plus de 3h30 de train (les joies du TGV et de la SNCF), j’ai rejoint les parents qui ont Good Goût et l’équipe de la marque (ainsi que celle de Greenstory) pour une journée divisée en plusieurs ateliers. Et quand je suis arrivée la team venait de débuter une visioconférence avec Anthony Fardet pour nous parler de son nouveau livre « Halte aux aliments utlra transformés : mangeons vrai ! » mais surtout de l’approche holistique de l’alimentation (opposée à l’approche réductionniste) J’en vois certains décrocher, rester parmi nous, c’est vraiment intéressant et plein de bon sens. Nous avons pu échanger sur le thème du mieux manger en revenant à une alimentation plus simple, moins transformée, bref plus saine. J’ai appris qu’il n’était pas si compliqué de diminuer notre part d’aliments ultra transformés pour se concentrer sur une base saine, équilibrée et peu couteuse : des féculents, des légumes secs, des fruits et légumes de saison, locaux et bio si possible. Bon, pour le bio, c’est aussi à nuancer : mieux vaut du bio qui n’a pas voyagé sur la moitié du globe…

 

 

En gros holistique, ça veut dire qu’on se recentre sur les aliments et la synergie entre eux plutôt que sur leurs composants. Car à force de vouloir tout compartimenter, on en oublie qu’un aliment et ses apports sont souvent meilleurs quand mangés ensemble, qui plus est avec d’autres produits qui sont complémentaires. Par exemple, pour pallier à certains manques d’acides aminés dans des légumes secs, on complète avec des céréales… Et ainsi de suite.

Ce qu’il faut retenir, c’est premièrement la classification des aliments en 3 groupes :

  1. Les aliments peu ou pas du tout transformés (La pomme entière)
  2. Les aliments moyennement transformés (la compote sans sucres ajoutés)
  3. Les aliments ultra transformés (le nectar de fruits à base de concentré)

Ensuite, il a créé 3 règles d’or pour nous guider au quotidien, pour revenir à une cuisine familiale et simple :

  1. Privilégier les calories végétales aux animales (15% à ne pas dépasser = 1 fois par jour)
  2. Ne pas dépasser 15% de produits ultra transformés (pas plus de 2 par jour)
  3. Pour les aliments peu ou pas transformés privilégier des aliments diversifiés, bio et locaux.

Le but étant de réduire notre part d’aliments utlra transformés, qui favoriseraient le risque de maladies chroniques : diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires, obésité… J’aime assez cette approche car elle permet de revenir à l’essentiel sans prise de tête : fini le comptage des calories, les régimes draconiens… Et sans trop de culpabilité non plus car on parle de diminuer à 2 produits par jour et non bannir, pour rester réaliste…

Cette rencontre m’a fait réfléchir, et curieusement moins culpabiliser sur mon alimentation et celles de mes filles. Nous avons déjà diminué notre consommation de produits carnés et laitiers, ça s’inscrit dans la continuité.

 

Atelier dégustation autour des fruits et légumes de saison :

 

Place au repas ! Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on a été chouchoutés puisque c’est Charles, le second du chef Etoilé Christophe Hay (http://www.lamaisondacote.fr/), qui concocte les recettes créatives de Good Goût, qui a dressé de superbes assiettes… Quelques photos pour vous faire saliver ? 

 

 

Nous avons découvert les fruits et légumes de saison (qui venaient directement du jardin du restaurant !) sous plusieurs formes, à travers différentes recettes qui remettaient à l’honneur le goût des produits, sans chichis. C’était vraiment exquis… La preuve qu’on peut manger bio, sain et bon également !

Après le repas nous avons pu échanger avec Mickael Aubertin, cofondateur et président de Good Goût. Ce papa de 4 enfants a répondu à nos questions sur les produits et l’histoire de la marque.

 

Découverte de l’institut de l’Alimentation Bio (IAB)

 

L’après midi a été consacré à une rencontre et un échange avec Krotum Konaté, directrice de l’IAB pour y voir plus clair sur le bio, la différence avec l’agriculture raisonnée, les pourcentages de pesticides, fongicides, insecticides autorisés ou non (je vous spoile mais c’est non, vous vous en doutez, même si une possible contamination par d’autres cultures est faiblement tolérée), les bénéfices prouvés, les dernières études et la nécessité de mieux consommer pour un enjeu de santé et de respect de l’environnement.

L’objectif : démocratiser encore plus l’alimentation bio, remettre l’aliment au coeur de tout et permettre au consommateur de s’y retrouver. L’enjeu ? La santé et la préservation de l’environnement. Nous avons appris la différence entre agriculture raisonnée, durable et bio. Ce qu’il faut retenir c’est que seuls les produits bio ne contiennent pas ou peu de produits de synthèse, herbicides et régulateurs de croissance, alors qu’ils sont tolérés en plus oou moins grande proportion dans les autres types de cultures.

Les questions de l’élevage de type extensif, des normes, du coût des aliments bio, de leur rentabilité aussi (pas besoin d’éplucher, rendent moins d’eau à la cuisson etc…) ont été abordés et c’était une présentation très complète qui m’a permis de faire le point sur l’alimentation bio.

 

Le projet recyclage de Good Goût et Terracycle

 

Cette journée était aussi l’occasion de découvrir un projet ambition de Good Goût en association avec Terracycle : le développement d’un réseau de collecte de tous les emballages Good Goût dans des urnes pour le recyclage. Si ça vous intéresse, vous pouvez en découvrir plus et rejoindre le programme : en jeu, des points à reverser à une association !

Comme ça, la boucle est bouclée : on consomme mieux et on préserve l’environnement 😉

 

 

Une journée vraiment très intéressante qui m’a permis de (re)voir d’autres parents blogueurs et d’en apprendre plus sur le bio et avoir toutes les cartes en main pour manger plus sain. Nous avons été supers gâtés car nous sommes repartis chargés de produits Good Goût, dont certains feront l’objet d’un prochain article.

 

 

Bientôt, je vous parlerai plus en détail des nouveautés Good Goût ! Et qui sait… j’ai peut être même une surprise pour vous… A très vite !

 

Merci à Good Goût et Greenstory pour cette belle journée en leur compagnie !

 

 

  5 Commentaires

  1. Pingback: Mon nouveau défi : consommer mieux, à mon échelle - blogdemere.fr

  2. Pingback: Nouveautés bébé Good Goût + concours ! - blogdemere.fr

  3. LuciledeGuinzan   •  

    Oh non je ne m’enfuie pas au contraire, je lis bien parce qu’il n’y quasiment aucun sujet aussi essentiel que celui-là. Très intéressant le côté « holistique » (mot que je t’avoue découvrir ici !). Good Goût c’est une de mes marques chouchou pour mon petit bonhomme 😉

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)