Nouveau défi : consommer moins et mieux, comme je peux.

Depuis quelques mois, à la maison, nous sommes de plus en plus tournés vers le naturel et le fait maison si possible. Prochain défi : consommer mieux !

 

Avant toute chose : cet article n’a pas du tout le but d’être moralisateur, loin de là ! Je suis moi même une accro au shopping, je cède facilement aux sirènes du marketing, je vous poste tout un tas de wishlists sur le blog… Mais j’ai envie de consommer mieux, à mon échelle, sans toutefois culpabiliser quand je me fais plaisir. Je me dis qu’en fait, si je fais déjà un pas dans cette démarche là, ça sera toujours mieux, un petit progrès après l’autre.

 

Je vous ai déjà parlé de ma volonté de passer au naturel pour les produits de soin et les produits ménagers. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon premier article sur le passage au naturel ici et la suite là. J’avais envie de vous faire un 3ème article sur le sujet avec ce qui a évolué (ou non !) depuis en vous parlant également de l’envie que j’ai de moins consommer, et surtout consommer mieux.

Qu’est ce que j’entends par mieux consommer ? Déjà moins, ça je l’ai dit plus haut : ne se contenter que de ce dont on a VRAIMENT besoin. Et ça, pour une acheteuse compulsive (bon ok, j’exagère mais vous voyez l’idée), c’est compliqué ! Alors je fais des listes (bah oui, on ne change pas hein !), des inventaires, notamment pour les affaires des filles : vêtements par saison, chaussures, manteaux… Et en triant tout ça, je me rends compte qu’elles ont déjà beaucoup trop ! Et que je n’ai pas besoin d’acheter, CQFD.

Je ne suis pas encore dans une démarche minimaliste (loin de là), mais j’avoue que l’idée me séduit. Après tout, on n’a pas assez de place pour toutes ces affaires, ça fait faire des économies, c’est mieux pour la planète aussi et ça apprend une autre philosophie de vie. Moins de matériel, se recentrer sur l’essentiel.

Bref, dans cette optique, j’ai continué à fabriquer plusieurs produits moi-même et tester quelques astuces. On fait le point ?

 

Avant tout, faire du tri

 

Bah oui, c’est la première étape : pour faire de la place et ne garder que l’essentiel, enfin ce dont on a besoin. Je vous avoue que je me suis donné tout l’été pour y voir plus clair chez nous : on a déjà trié les vêtements d’été des enfants, leur linge de lit, il me reste à faire l’inventaire de leurs vêtements et chaussures d’automne/hiver.

Dans leur chambre, il va y avoir pas mal de changements et donc de tri : on a déjà rangé pas mal quand on a enlevé les barreaux de lit de Miniloute, mais il reste encore tous les jouets à trier avant de réorganiser la chambre et installer son lit de grande ! Il va falloir faire de la place. Quelques jouets iront chez Mamie (pardon maman), d’autres seront mis de côté pour une bourse aux jouets/vide grenier, et les autres iront aux assos.

Pas évident de trier et ranger quand on n’a ni garage, ni cave, ni grenier ! Dans nos 70m2 pour 4 on est vite à l’étroit…

Il y a aussi la salle de bains à vider (mes placards débordent) avec le départ de la table à langer bientôt (j’espère !). Les plus gros chantiers : notre chambre (vive les fringues et sacs de rangement qui s’accumulent !), le cellier, le salon (gros tri dans les bibliothèques, le meuble télé et le buffet), la cuisine… Partout en fait.

La tâche s’annonce considérable, c’est pourquoi j’y vais à mon rythme pour ne pas me décourager.

Désencombrer ça implique aussi se débarrasser de ce qu’on ne veut plus : j’ai déjà commencé à vendre sur Vinted (le bon coin m’a saoulée), mais je pense que je vais beaucoup donner à des associations. Et puis avouons-le, il y a aussi beaucoup de choses hors d’usage juste bonnes à jeter (ou recycler ? Je suis preneuse de vos astuces là dessus).

 

Dans ma salle de bains, la suite

 

Je vous avais déjà parlé du passage au naturel : moins de produits, moins de compos à rallonge… De ce côté ça n’a pas changé, enfin si ça a évolué dans le bon sens !

Depuis un peu plus d’un mois, je suis passée au no-poo pour mes cheveux. Je ne fais pas de cure de sébum et je continue à les laver, mais plus avec les mêmes produits. Exit les masques, je garde juste mon henné châtain caramel 1 fois tous les 2 mois (voire tous les mois) et je suis passée aux poudres pour laver mes cheveux ! Bah oui, des poudres… Je fais un mélange Sidr et Shikakai (achetés sur Aromazone) : pour mes cheveux mi-longs, une cuillère à soupe de chaque suffisent. Je mélange directement sous la douche avec un peu d’eau dans un petit bol plastique (au pif, un peu d’eau en plusieurs fois, je mélange avec mes doigts pour avoir un genre de pâte), j’applique, je me lave, et je rince bien le tout. Et franchement, au bout de 2 ou 3 utilisations j’ai vu la différence ! C’est un peu plus fastidieux mais mes cheveux sont doux, brillants, et surtout je n’ai plus de pellicules ni de démangeaisons, je perds moins de cheveux et pas de réaction allergique comme je pouvais avoir avant. Bien sûr, mes cheveux regraissent toujours vite (au bout de 2-3 jours, la plaie…), mais avec la Maizena en shampoing sec, je tiens 5 jours à une semaine.

EDIT : Dernièrement j’ai relavé mes cheveux au shampoing classique (Weleda, mais classique), et boum : retour des pellicules et démangeaisons… Preuve que ça vaut le coup pour moi de passer un peu plus de temps à préparer son shampoing aux poudres.

Je vous avais aussi parlé de mon problème avec les cotons. Je n’étais pas encore prête à franchir le pas mais j’ai eu le déclic le mois dernier ! J’ai commandé un kit d’essai Eco Belle Les Tendances d’Emma, mais j’ai finalement préféré les lingettes lavables Lamazuna, achetées en recharge pour moins de 10 euros. J’adore leur matière, la faible épaisseur, et même si les traces de mascara restent après lavage, je les trouve super pratiques. Je les mouille à l’eau ou à l’hydrolat et ça démaquille super bien ! Et pour le démaquillage des yeux après un smoky/maquillage waterproof, l’huile de jojoba est top (mais sans lingette, juste aux doigts)
Je garde les cotons pour le change de Miniloute en attendant qu’elle soit (enfin) propre !

EDIT (bis): Depuis la finalisation de cet article, elle l’est ! On en reparle dans un autre article 😉

Autre nouveauté : le démêlant cheveux maison pour mes filles. Liloute a de longs cheveux raides qui s’emmêlent très facilement et elle ne veut pas souvent les tresser ou les attacher. Du coup je lui attache les cheveux de devant avec des tresses collées, tresses classiques ou simple couette, mais il faut démêler les longueurs et pour elle qui est très sensible à ce niveau là (comme sa mère !), le démêlage n’est pas évident. J’avais acheté un spray de démêlant sans rinçage chez Hema mais la compo ne me convenait pas. Et les démêlants clean me paraissaient un peu chers. J’ai finalement trouvé une recette simple de démêlant chez Id Astraia et je l’ai fabriquée quelques jours plus tard (le temps de commander de la glycérine végétale chez Bébé au naturel). J’ai mis de l’HE de pamplemousse pour la conservation et de l’HE de lavande pour l’effet prévention contre les poux. Il faut par contre bien secouer avant de l’utiliser pour mélanger l’huile de jojoba avec le reste. Ça marche super bien et les filles me réclament « le pchit » chaque matin !

 

 

Enfin, je ne cède pas non plus au marketing du greenwashing : le bio et le naturel, c’est tendance, et certains surfent sur la vague en mettant en avant le côté bio/nature alors que la compo ne suit pas vraiment ou qu’on a pas besoin d’un produit de plus…

 

Dans ma cuisine

 

Je n’ai pas encore vidé mes placards (y’a du boulot !), mais j’ai continué à modifier notre manière de manger et cuisiner. Plus de produits simples (féculents, légumes secs, fruits et légumes de saison), moins de viande et de produits laitiers. Je commande souvent des paniers de fruits et légumes via Les Bons Plans d’Elo (pour la région d’Aix Marseille, mais un groupe a ouvert pour le Var et le Vaucluse !). Je n’ai pas encore trouvé mon graal : des paniers bio locaux pas cher dont on peut choisir la compo (même si Courses et Saveurs s’en rapproche beaucoup !) Alors là aussi je prends toutes vos idées !

Côté courses, j’alterne entre pas mal de choses : je commandais au Drive pour que monsieur puisse récupérer les courses en sortant du travail (pas de trajet inutile comme ça), et puis j’ai essayé Lidl, j’ai bien aimé leurs prix mais moins les infos qui circulent en ce moment sur les conditions de travail et l’éthique… J’aimerais bien trouver un marché sympa en semaine pas loin de chez nous, avec du bio direct producteur, et je voudrais aussi acheter des féculents, légumes secs et graines en vrac. Y’a encore des recherches à faire de ce côté !

Et puis on cuisine plus. Des recettes simples, pratiques, qui ne prennent pas trop de temps. Je fais donc plus de biscuits pour les gouters et petits déjeuners, j’ai le projet de faire mon pain également et de tester des recettes de desserts sans PLV. Comme ça plus besoin d’acheter des desserts au soja ou de limiter Miniloute aux sorbets (ça me fait penser que j’ai une sorbetière dont je ne me sers jamais…) Et puis je recycle pas mal de produits dans mes recettes sucrées : les gourdes Good Goût qui ne sont pas englouties par mes filles, mais aussi les muesli et céréales Good Goût (je vous parle d’une nouveauté céréales de chez eux très bientôt !)

Tout cela rejoint l’approche holistique abordée avec Anthony Fardet, auteur de « Halte aux aliments utlra transformés : mangeons vrai ! » lors de ma journée du 24 Juin avec Good Goût et les parents ambassadeurs. Moins de produits transformés, plus de synergie entre les aliments, moins de prise de tête avec les régimes, calories… Une approche pleine de bon sens et facile à mettre en oeuvre.

 

Acheter moins, mais mieux

 

Le nerf de la guerre ! Si vous me connaissez vous savez que j’aime beaucoup le shopping, surtout en ligne… Mais voilà, mes filles ont tout ce qu’il leur faut et nous aussi. Cela ne sert à rien de dépenser si on en n’a pas besoin. Alors je vire les newsletters de ma boite mail une par une, pour être moins tentée. Je vérifie toujours que l’article que je veux acheter servira vraiment désormais. Surtout pour les fringues et les chaussures pour enfant, mon pêché mignon ! Et finalement ça marche plutôt pas mal.

Et quand j’achète, je privilégie l’occasion. Je vous avais déjà fait un article sur le recyclage des vêtements enfants et sur Milenvie, ma boutique d’achat/revente préférée en ce moment. J’ai d’ailleurs récemment envoyé un sac d’une quarantaine de vêtements et j’ai eu 70€ de crédit sur mon compte, que j’ai pu utiliser en partie en achetant des vêtements pour la prochaine saison.

 

 

Toujours dans le domaine de l’achat/revente d’occasion, j’ai ouvert un compte Vinted depuis peu et j’y ai déjà acheté tout ce qu’il faut pour la rentrée de ma grande : un imper Catimini à 12 euros en parfait état et un cartable Tanns qu’elle adore (pour 20€, quand on sait le prix que ça coûte neuf…). Je vous laisse d’ailleurs le lien de mon profil Vinted que j’alimente régulièrement 😉 Et si vous voulez vous inscrire je vous parraine sur Vinted : quand vous mettez 3 articles en vente, vous recevez un bon d’achat de 5€ (et moi aussi) !

 

 

Bref, voilà où on en est. Ce n’est pas parfait, ce n’est pas le but, mais c’est mieux. J’ai le sentiment que ça nous correspond plus. Ce n’est pas pour autant que je vais culpabiliser à mort si on mange dans un fast food de temps en temps ou si je craque pour un produit en magasin une fois par mois par exemple… L’objectif pour moi et de faire mieux, même si c’est un petit peu, sans prise de tête.

Vous en pensez quoi ? Des astuces à me donner ?

 

  8 Commentaires

  1. Cendra   •  

    Je suis dans la même démarche que la tienne. Je désencombre régulièrement (de toute manière nous avons peu de placards et rangements chez nous, on ne peut donc pas garder beaucoup de bazar) et je fais mes produits ménagers moi même. J’ai un compte Vinted également où je vends les vêtements qui débordent et qui ne me vont plus (et je ferais de même avec ceux de mes fils!). On mange mieux et bio (on a un marché bio dans notre commune toutes les semaines, c’est vraiment top).Bref, y a encore du boulot mais je crois que ça fait du bien pour le corps et aussi pour l’esprit ce genre de démarche!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Super ! Pas de marché bio dans mon quartier c’est dommage 🙁

  2. Charline   •  

    Coucou! Je suis également dans une démarche similaire à la tienne « consommer moins et mieux » à mon niveau donc je suis toujours preneuse des idées et bons plans tels que les tiens dans ton article. Voici la recette du démaquillant que j’utilise : 50 ml d’hydrolat (bleuet ou rose) + 30 ml d’huile amande douce ou jojoba ou pépin raisin + 20ml huile ricin. Merci beaucoup pour ton partage! Bon week-end et bonnes vacances.

  3. rivieramum   •  

    Ici auSsi j’ai Fait le vide notamment Avec momox Pour les livres. Ca Fait du Bien!

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oui ça fait du bien de faire du tri 😉 Pour les livres en trop ils sont partis chez Mamie 🙂

  4. LuciledeGuinzan   •  

    Forcément une démarche qui m’intéresse aussi et c’est toujours intéressant de lire les astuces des autres, d’en piocher pour soi ! Il faut que je retienne ta recette de démélant !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)