Et un jour tu as 7 ans…

7 ans anniversaire

Le 11 Octobre aura toujours une saveur particulière… Le jour où je suis devenue maman, le jour qui est le tien chaque année. Et aujourd’hui tu as 7 ans…

 

Ce jour là j’avais peur, j’étais déçue, j’étais fatiguée, j’étais impatiente. J’étais enceinte, depuis un peu trop longtemps à mon goût, de ce premier enfant tant attendu depuis plusieurs années, et voilà que tu avais pris un peu de retard… On dit que toutes les stars aiment soigner leur entrée, moi je pense surtout que de retard il n’y en avait point du tout. Ce n’est que quand on m’a menacée d’accouchement déclenché que tu as mis la machine en marche. Pas avant, pas après. Avec le recul, qu’est ce que quelques heures quand on s’apprête à faire la rencontre de sa vie ?

Cette nuit là, j’avais peur, cette peur sourde qui m’avait suivie tous ces mois avec toi : celle de ne jamais te tenir dans mes bras. Je me suis préparée à tout sauf à toi, au cas où, on ne sait jamais, je n’étais pas douée pour faire des bébés.

Ce 11 Octobre là tu as changé ma vie et tous les 11 Octobre depuis, j’ai une pensée pour la nuit de ta naissance et ton arrivée. J’essaie d’écarter la peur que j’ai eu quand tu es née, les longues secondes sans t’entendre pleurer, pour ne retenir que le moment où tu es revenue vers moi dans les bras de ton papa. Cette image là, crois-moi, fait partie de celles qu’on n’oublie pas. L’instant précis où tu sais que ta vie ne sera plus la même, sans le savoir vraiment.

Je ne savais pas, je ne savais rien. Je m’étais préparée à tout sauf à toi.

A tout sauf à ces questions, ce manque de sommeil, cette douleur que je ne pouvais pas apaiser en toi, ces changements de lait, ces nuits en écharpe de portage, ce cododo salvateur, les longues promenades en landau dans le salon. A tout sauf à cet amour qui un jour m’a pris par surprise, aux tripes, au coeur, engloutissant tout. Rien ne m’avait préparé à ça, à toi, à nous.

Que tu souffles ta première, deuxième, cinquième ou septième bougie, l’émotion est la même. Le mélange de nostalgie, de bonheur brut et de fierté. Mon premier bébé.

 

 

On se dit qu’on a le temps, puis on réalise que les bébés, ça grandit. Et drôlement vite d’ailleurs. Et puis on est contents aussi, de vous voir grandir, vous épanouir, devenir une personne à part entière. Et quelle fantastique petite personne ! Douce, empathique, drôle, intelligente, bienveillante, câline, pleine d’esprit… 

Si tu pouvais te voir comme je te vois… J’espère que tu prendras conscience de ta valeur un jour.

En attendant, je prends le temps de noter tous ces petits détails que je ne veux pas oublier. Peut-être que plus tard, je relirai toutes ces lettres que je t’ai écrites ici, peut-être que tu les liras toi, et j’espère qu’elles seront à la hauteur de ce que je ressens pour toi. Et tous les 11 Octobre auront ce petit goût particulier, toujours. 

Le goût de gâteau, l’odeur de bougie soufflée, le son du papier cadeau qu’on déchire et de la chanson qu’on chante avec des trémolos dans la voix… Un jour magique, ton jour à toi.

Un jour, il n’y a pas si longtemps, tu as fait de moi une maman. Quand j’y repense, ça parait si loin maintenant… J’ai parfois du mal à me rendre compte que tu as été un tout petit bébé tant tu grandis naturellement, sans à coups, avec toute la sagesse qui est la tienne. Merci de m’apprendre tant chaque jour depuis 7 ans, merci de donner tant d’amour et tant de joie autour de toi.

Un jour, tu es entrée dans nos vies et tu les as embellies de mille couleurs. Tu continues tous les jours depuis, depuis ce premier éclat de rire jusqu’au premier regard émerveillé sur ta petite soeur, en passant par tous les sourires que tu mets sur nos visages tous les jours. Un jour, tu m’as montré que je n’avais pas à avoir peur de toi, de nous, d’être juste moi. Et depuis ce jour là, je réalise ma chance, même quand je crie un peu trop, même quand je suis fatiguée, même quand « je n’ai pas le temps ».

Et un jour tu as 7 ans…

 

Joyeux anniversaire princesse Sarah.

 

 

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)