2 mois d’allaitement : passage au mixte !

J’ai cru que cet article ne serait jamais publié et qu’on n’y arriverait jamais… Mais ça y est : 2 mois d’allaitement pour Bébéloute et moi, et toujours des péripéties !

Je vous disais le mois dernier dans mon article sur le premier mois d’allaitement que je ne savais pas si il y en aurait un deuxième. Et pour cause : en début de 2ème mois, ma lactation avait beaucoup baissé et j’ai commencé l’allaitement mixte vers les 6 semaines de bébé. En cause une prise de poids insuffisante et une courbe de poids cassée, beaucoup de stress qui ont conduit à penser qu’il vaudrait peut-être mieux sevrer Bébéloute, la mort dans l’âme…

Comme ma lactation était  clairement insuffisante pour continuer à compléter mon bébé avec mon lait, j’ai du acheter de l’hydrolysât de protéines de riz (pour rappel, Bébéloute comme ses soeurs est APLV, du moins supposée) à épaissir avec de l’amidon de maïs. A ce moment là je me suis dit que c’était terminé : le mixte est souvent décrié et réputé pour stopper prématurément un allaitement. De plus, j’allaitais toujours avec des bouts de sein en silicone qui eux aussi ont pour effet de faire baisser la lactation, bref un cocktail super encourageant pour la suite.

Je me suis donc mise à prendre les choses comme au tout début : un jour à la fois, on verra, en mode « peut-être que cette tétée est la dernière ». Et un jour j’ai jeté mes bouts de sein en me disant que de toute façon bientôt elle ne téterait plus…

Et puis pas du tout.

Est ce le fait d’avoir lâché prise ? Surement. Toujours est il que Bébéloute a décidé de reprendre le sein sans bouts de sein alors qu’elle n’y arrivait plus depuis des semaines… Cela fait près de 3 semaines maintenant. Chaque semaine je me dis que cela fait une semaine de plus dans notre histoire d’allaitement (10 semaines à ce jour !), et je commence à me dire que je peux être fière quoiqu’il arrive. Je ne vous cache pas que je continue de stresser par rapport à ma lactation, que parfois j’espère revenir à de l’exclusif, tout en sachant que c’est peu probable et que de toute façon ça ne serait pas « possible » niveau travail que cela demanderait.

Je crois qu’on a trouvé notre équilibre personnel. Et pourtant je n’avais aucune envie d’allaitement mixte ! Mais je crois que le fait d’avoir « au cas où » des biberons de préparation infantile me permet de me rassurer sur la prise de poids de bébé. En parallèle, j’ai découvert la partie agréable de l’allaitement : la connexion avec bébé, le fait de ne pas avoir mal sur les tétées, et le côté pratique évidemment !

Je suis consciente que c’est une solution qui peut mettre en péril mon allaitement. Mais je pense que c’est cette solution qui nous convient pour le moment. Ça me permet de lâcher prise, de faire « au feeling » et de vivre plus sereinement cet allaitement. Je ne me mets pas de pression pour la suite : ça peut s’arrêter demain comme dans 6 mois, et c’est OK. Pour le moment, il y a plus de tétées que de biberons, mais il y a eu et il y aura peut-être des moments où ça sera l’inverse. Je mets bébé au sein très souvent et les tétées sont plus courtes et plus efficaces qu’auparavant. Bébéloute tête, boit au biberon (du lait de riz mais aussi mon lait puisque je continue de tirer) et j’ai la chance qu’elle prenne aussi bien l’un que l’autre.

Bon, comme je disais plus haut j’ai toujours peur de ne plus avoir « assez de lait » mais on verra. Je ne me bourre pas non plus de galactogènes mais j’en prends un peu, je tire mon lait au moins une fois par jour (mais sans contrainte) pour maintenir une lactation suffisante afin de continuer sur cette lancée. En reprenant le sein plus régulièrement sans téterelles, Bébéloute l’a relancée, autant en profiter ! Je me sens plus alignée avec mes besoins et envies, même si ça aura peut-être changé dans un mois…

D’ailleurs, je vous laisse comme le mois dernier en vous disant que je ne sais pas si il y aura un article « 3 mois d’allaitement », mais sans amertume cette fois 😉

Je ne vous le dirai jamais assez : faites vous confiance et entourez-vous, prenez conseil auprès de consultantes certifiées à la moindre question. Je ne parle ici que de mon cas et je sais que d’une femme à l’autre ça peut changer : l’allaitement mixte n’est pas forcément fait pour vous et peut effectivement induire un sevrage prématuré.

La conclusion je pense est que l’on ne peut jamais prévoir vraiment à quoi ressembleront les premiers mois avec bébé et plus particulièrement les débuts de l’allaitement. Si vous sevrez, si vous passez au mixte, si vous tire allaitez, si vous allez plus loin que « prévu » en exclusif alors que vous ne l’aviez pas envisagé, peu importe ! Ce qui importe c’est que vous vous sentiez bien dans ce que vous faites, et que vous sachiez que vous pouvez être fier de vous quoique vous avez décidé. 

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)