Le permis à 28 ans, partie 2.

Pour rappel, je vous parlais de mon parcours pour le permis de conduire ici.

Le code et moi, ce n’est vraiment pas une histoire d’amour. Limite, je préfère la conduite, plus concrète, moins prise de tête. Le code, j’ai toujours trouvé ça ennuyeux et rébarbatif. Avec des questions vicelardes qui nous induisent en erreur, des notions à savoir par cœur, quelque chose de pourtant très scolaire mais à laquelle je n’accrochais pas. Et pourtant il a bien fallu le passer, il y a quelques jours… 

Après beaucoup d’heures passées à l’auto école ou devant des dvds/applications du code de la route, j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai demandé une date d’examen.

Bon, j’avoue, mon moniteur m’a un peu poussée, parce que sinon, dans un an j’y étais encore.

J’ai donc passé 15 jours en révisions intensives, tous les soirs à l’auto école, à faire et relire des fiches, tout en conduisant pour être prête une fois le code en poche. Comme je passe le permis en AAC (conduite accompagnée, oui ça existe même quand tu n’as plus 16 ans!), mieux valait tout faire en même temps.

Et puis conduire ça me permettait de réviser le code et rendre tout ça plus concret. Un jour, j’ai trouvé que les réponses étaient « logiques », moi qui galérais à comprendre depuis des années. Ça m’a un peu rassurée.

Parce qu’en grande stressée de base, j’ai eu tout de suite la pression. J’ai déjà raté deux fois, à 6 fautes, ce qui était vraiment rageant. C’est même en grande partie pour ça que j’avais mis le permis de côté, à vrai dire…

Mais cette fois-ci, il fallait que ça soit la bonne. La veille de l’examen, j’ai terminé ma 20ème heure de conduite et je suis allée réviser.

Et là, catastrophe… 8,10,7,12 fautes ! On m’avait bien dit de ne pas trop réviser la veille, mais comme d’habitude, je n’en ai fait qu’à ma tête. A 21 heures, j’ai décidé d’arrêter de réviser et advienne que pourra. J’avais le stressomètre au maximum, et pourtant j’ai bien dormi.

J’ai donc passé mon code dans le plus grand secret jeudi dernier. En retrouvant mes compagnons de l’auto école, en discutant révisions, j’ai gagné un peu en assurance : on s’est aidés les uns les autres à se remémorer deux ou trois points importants.

Il n’empêche qu‘une fois assise à ma place, avec le boitier en main, je faisais moins la fière. Les 2 fois précédentes, ça ne s’était pas bien passé. Je me répétais en boucle « si la première question est facile, c’est bon ».

La première question fut facile, la dernière aussi. J’ai tout de même hésité sur pas mal de réponses, si bien qu’en sortant de la salle je n’avais aucune idée de mon résultat. Et il allait falloir prendre son mal en patience.

Parce que oui, depuis mai 2013, les résultats ne sont plus communiqués à l’élève quand celui-ci rend son boitier. Non, maintenant, on les envoie par courrier à l’auto-école, sous 1 jour ou 2. Un petit peu de stress (encore!) en perspective. Surtout que pour pimenter le tout mon auto école était fermée à partir du jour d’examen pour congés. Il a donc fallu attendre le jeudi, vendredi, puis le weekend entier. Tout en se mettant la pression et se demandant pourquoi ils ne donnent plus les résultats juste après l’examen, si ce n’est pour nous mettre les nerfs en pelote.

Hier midi, après 4 jours d’attente, mon téléphone a vibré. Je m’attendais à un appel, donc j’ai mis 5 minutes à regarder le message, pas pressée. Au moment où je pestais « rha ils n’ont toujours pas appelé!’, le message s’affichait et mon coeur a fait un bond dans ma poitrine.

« Félicitations, tu as eu le code ! »

Le soulagement. Plus de séries de code, plus de révisions, plus de réponses A, B, C, ou D, plus de questions piège… J’ai mon code ! J’ai mis plusieurs heures à le réaliser, moi qui avais tant galéré.

Prochaine étape: le début de la conduite avec monsieur dans notre voiture, pendant un an…

FI-NI ! Youpi !

A suivre !

 

  12 Commentaires

  1. heidi   •  

    L’attente des résultats, ça évite que les candidats recalés ne cassent la tronche à celui qui a dit « non ». Toujours pareil, les gentils trinquent pour les autres.

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Oui comme pour le permis je suppose. Même si le moniteur a toujours une petite idée :p

  2. Maman Joker   •  

    Félicitations !! Et bonne route avec Monsieur pour l’année à venir ; )

  3. Pap'à la maison   •  

    Hello 🙂

    J’ai bientôt 27 ans, et je n’ai toujours pas passé mon permis. Je vois que je ne suis pas le seul dans le cas, ouf 🙂

    Ton article me motive à m’y (re)mettre, ça serait vraiment un grand pas en avant …

    Félicitations à toi en tout cas ! et bonne chance pour la suite 🙂

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci beaucoup ! Génial si j’ai pu aider à te remotiver, je sais comme c’est dur ! 🙂

  4. Maaademoiselle A.   •  

    Félicitations pour ton code, et bon courage pour la conduite !
    Ça me rappelle quelques souvenirs ^^

  5. Cli   •  

    Oh tiens j’étais passée à côté de cet article! Félicitations à toi et bonne conduite 🙂 Allez plus que 3000km et tu pourras rouler seule 😉

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci !!! Je suis pas pressée de rouler seule pour l’instant :p

  6. myPermis   •  

    Félicitations pour ton code! Cela est si difficile à obtenir et effectivement si rébarbatif!
    Le plus facile arrive maintenant 🙂
    Bonne route

    • Blog de Mère   •     Auteur

      Merci, en effet c est vraiment rébarbatif… Bien contente de l’avoir eu !

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)