Être soeurs…

Elles sont soeurs et ce lien est si indescriptible… Pourtant j’avais envie de parler de leur belle complicité, leur relation, leur duo de choc…

 

Il y a 4 ans Miniloute faisait son nid sans faire de bruit (autant dire qu’elle se rattrape aujourd’hui !). Et quelques semaines plus tard nous apprenions que j’attendais une deuxième fille, une petite soeur pour notre Liloute.

Elles sont soeurs et elles ont un peu moins de 3 ans d’écart. N’ayant pas de soeur moi-même je ne pouvais qu’imaginer ce que serait leur relation. Complices ou non ? Fusion ou pas ? Différentes, similaires, complémentaires ?

Dès ma grossesse celle qui allait devenir ma grande, mon ainée, s’est beaucoup intéressée à sa soeur. Elle n’avait que 2 ans alors on n’a pas voulu la submerger d’informations, et pourtant elle posait des questions, parlait de ce bébé à venir quotidiennement, avait autant que hâte que nous sur la fin. Et sa soeur bougeait, donnait des coups à chaque fois qu’elle entendait sa voix. J’avais l’impression qu’elles avaient un lien très fort avant même de se rencontrer. 

Et puis Miniloute est née, et ça s’est confirmé. Dès que sa soeur parlait, elle tournait systématiquement la tête vers elle. Quand elle a pu tenir son regard elle la fixait intensément, admirative, et c’est elle qui l’a fait rire et sourire pour la première fois. De son côté, ma grande était aux petits soins. Malgré le grand chamboulement qui a suivi la naissance de sa soeur, elle n’a jamais montré d’agressivité ou de colère envers elle (ça, c’était pour nous !). Elle était très inquiète en voyant ce bébé pleurer et souffrir jour et nuit, et je me souviendrais toujours de cette nuit où Monsieur avait amené bébé aux urgences et où ma grande a pleuré en demandant si sa soeur était très malade.

 

 

Au fil des jours, des semaines, puis des mois, j’ai vu leur complicité évoluer. Nous assistions à la naissance d’un amour bien particulier : l’amour fraternel. Est ce que c’est parce qu’elles sont 2 filles, ou proches en âge, ou simplement parce qu’elles sont elles et pas d’autres ? Mes filles ont une relation que je leur envie : cette capacité à communiquer en un regard, faire front dès qu’il le faut, comme un ensemble inséparable, tout en gardant leur personnalité propre et leurs moments bien à elles. Je vous en avais déjà parlé il y a 2 ans et depuis, leur lien s’est encore renforcé.

C’est Liloute qui la faisait rire même quand elle pleurait. C’est elle qui l’apaisait avec des chansons, des caresses, des câlins. C’est vers elle que mon bébé a fait ses tous premiers pas. Et depuis elle la suit comme son ombre…

Alors bien sûr, être soeurs ça veut aussi dire se disputer, se chamailler, ça va avec les cris perçants, les « mamaaaaan elle m’a tapééééé ! ». Mais c’est surtout un lien très fort, une fusion à toute épreuve. Ma grande accourt au moindre pleur : « Mon bébé, viens je vais te faire un câlin ». Ma petite appelle et réclame sa soeur tous les après-midi, quand elle est seule avec moi : « Maman, on va chercher SSSSarah ? »

On me dit souvent qu’on dirait des jumelles, et parfois j’ai cette impression. Des jumelles de 3 ans d’intervalle.

Elles se ressemblent physiquement mais elles sont si différentes ! L’une timide, posée, qui aime les règles et les rituels, adore l’école et demande toujours à apprendre, cherche parfois même un peu trop la perfection (tiens tiens…). L’autre électron libre, hyper sociable, hypersensible et obstinée (pour ne pas dire hyper têtue !), qui préfère les détours aux lignes droites, sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas. Je ne dirais pas qu’elles sont opposées mais sacrément complémentaires.

 

Je dirais même qu’elles sont faites l’une pour l’autre.

  2 Commentaires

  1. mllepopinette   •  

    Je suis fan… De cette relation entre soeurs quasi indescriptible. C’est tellement beau.

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)