Le jour où Liloute s’est fait percer les oreilles

percer oreilles enfant

J’ai fait une heureuse le mois dernier. J’ai enfin dit oui à Liloute, après des mois de refus et de « on verra plus tard » Comme ça, sur un coup de tête, mais avec un peu d’appréhension.
Pendant les vacances de Noël, début Janvier, j’ai emmené ma fille se faire percer les oreilles.

 

Des mois qu’elle en parlait. Surtout depuis que ses copines l’avaient fait et qu’elle avait reçu des jolies boucles d’oreilles pour son baptême civil.

 

« Maman, quand est ce que je vais aller me faire percer les oreilles ? »

 

Ce à quoi je répondais invariablement « quand tu seras plus grande ». Sauf que plus grande, elle a fini par l’être et qu’elle a bien retenu le fait que je m’étais moi-même fait percer les lobes en CP. Si il y a quelques mois le simple fait de lui expliquer ce que ça impliquait et que ça pouvait faire un peu mal suffisait à retarder l’échéance, pendant les fêtes de fin d’année ce n’était plus le cas.

Alors un matin de vacances scolaires, le mois dernier, j’ai mis de côté mes angoisses pour lui faire plaisir. Après tout, à 6 ans, elle sait ce que ça implique et les oreilles ont (normalement) terminé leur croissance. On conseille justement de ne pas le faire trop tôt pour ne pas que les trous « bougent » sur les lobes, et je pense que comme c’est son corps, c’est à elle de décider. Bon, si elle le décide à 2 ans, pas sure que je sois d’accord. Mais 6 ans, ça me semblait raisonnable, même si j’étais tout de même un peu anxieuse.

 

« Est ce que ça va lui faire mal ? » « Est qu’on devrait attendre encore ? » « Et si elle pleure ? »

 

Je l’ai briefée, on a regardé des vidéos, j’ai lu les témoignages de Myzotte et de Miss Brownie. Je lui ai dit plusieurs fois qu’elle pourrait changer d’avis si elle avait peur. Elle est restée déterminée et m’a assuré que c’était bien ce qu’elle voulait.

J’ai fait le choix de lui faire percer les oreilles au pistolet. Je sais que la question divise, et à juste titre, mais c’est ce qu’on a fait. Je ne lance pas de débat et je raconte juste notre expérience.

Nous nous sommes rendus dans un magasin célèbre pour le perçage d’oreilles, en particulier sur les enfants. J’avoue, faire percer les lobes de Liloute dans une galerie marchande dans une vitrine à la vue de tous ne m’enchantait pas trop. J’avais quelques appréhensions mais je m’étais déjà fait percer 2 fois les lobes dans ce type de boutique, et ça lui faisait très envie. Du coup, on a sauté le pas.

Déjà, nous avons demandé des renseignements au personnel du magasin : comment ça se passe, ce que ça implique… Elles se sont adressées directement à ma fille, ce qui m’a plu et l’a confortée dans son choix.

La première partie est la plus plaisante : choisir les boucles ! Il n’y avait plus grand chose en stock mais il restait une paire de fleurs brillantes multicolores en or jaune que Liloute voulait. Les plus chères, évidemment, mais passons. Je lui avais dit qu’elle pourrait choisir, et honnêtement j’avais eu un coup de coeur sur celles-ci aussi !

Pour les enfants, elles s’y prennent généralement à deux et percent en même temps : j’avoue que j’ai encore le souvenir du premier perçage et de l’appréhension du deuxième ! Elles ont passé un long moment à définir l’emplacement du trou, se concerter, vérifier l’alignement et me demander mon accord. Il est vrai que ma grande a un lobe plus grand que l’autre, et elles ne voulaient pas se tromper. J’ai apprécié qu’elles prennent le temps de vérifier ça et d’impliquer ma fille à chaque étape.

Est venu le moment de sortir les pistolets et les boucles de leurs emballages stériles. Les oreilles ont elles aussi été nettoyées et les vendeuses ont enfilé des gants à usage unique. J’avais le coeur qui battait fort et ma petite dernière n’était pas rassurée. Quant à l’intéressée, elle rayonnait de fierté ! Elle a décliné la proposition de serrer une peluche dans ses bras ou de s’asseoir sur mes genoux. Au moment du décompte, j’ai serré fort Miniloute qui était sur le point de pleurer et je n’en menais pas large non plus. J’ai bien vu un léger vacillement chez ma grande, et puis CLAC ! C’était fait.

Elle a juste fermé les yeux, n’a pas bougé ni pleuré. Un grand sourire s’est étalé sur son visage et ses yeux ont brillé quand elle s’est vue dans le miroir.

 

« T’as vu maman, j’ai même pas pleuré ! Ça ne fait pas très mal tu sais »

 

Elle a passé les semaines suivantes à me réclamer les soins : nettoyage, désinfection, tourner les légèrement les boucles. Et évidemment, elle était toujours très fière de montrer ses toutes nouvelles oreilles percées !

Maintenant, elle attend patiemment la fin de la période de cicatrisation pour changer de boucles… Heureusement on en a déjà à la maison !

 

« Maman, quand est ce qu’on pourra les enlever ? »

 

Avec le recul je pense qu’aller chez un pierceur est le plus approprié, même si les vendeuses de chez Claire’s ont été adorables et que tout s’est bien passé. Je reste convaincue que ce n’est pas un acte anodin et selon moi il faut que la demande vienne de l’enfant quand il est en âge de comprendre ce que ça implique : l’acte et les soins qui viennent après. J’avais moi-même 7 ans quand on m’a percé les lobes la première fois.

Bien sûr, je ne juge pas, c’est juste mon point de vue perso. Miniloute était horrifiée rien qu’à l’idée de se faire percer les oreilles, alors quelque chose me dit qu’elle attendra un moment elle aussi !

 

Vos enfants ont les oreilles percées ? A quel âge et à quel endroit l’avez-vous fait ?

4 commentaires

  1. Merci pour le clin d’oeil 😉 Ta fille a choisi la même paire que Chupa. Je ne sais plus combien d’années Chupa a gardé ses boucles d’oreilles mais un jour, elle a fini par les retirer et ne pas les remettre. Elle parle de se refaire percer mais à 12 ans, elle se laisse le temps de la réflexion.
    Lors du dernier repas de famille, c’était justement un sujet de discussion et mon petit frère a pris un malin plaisir à lancer une polémique : à savoir est-ce qu’on décide vraiment soi-même sans pression (de la société) à 3, 4, 5 ou 6 ans ou encore « Et si ton fils voulait se faire percer les oreilles, accepterais-tu aussi facilement que pour ta fille ? ». Bref, tout un sujet 😉

  2. Elle est très courageuse. 

    La mienne a une certaine appréhension. Elle a reçu de jolies boucles d’oreilles pour son anniversaire. Nous allons peut-être aller chez un perceur la semaine prochaine.

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)