Le portage, Miniloute et moi.

Le portage, on a commencé avec notre premier bébé, par la force des choses et sans trop s’être renseignés auparavant. Pendant ma grossesse, j’avais choisi un sling Néobulle, le Bulline, très joli et pas très cher, dont je pensais me servir pour les balades ou de temps en temps à la maison. Pour le côté pratique donc. Et puis Liloute est née, et le RGO est entré dans nos vies… Le sling était notre deuxième peau (je dis notre car monsieur portait plus que moi !) nuit et jour, pour calmer ce bébé qui souffrait et ne dormait qu’en position verticale (donc oui, monsieur a dormi assis pendant plusieurs mois…)

Mais le portage asymétrique n’étant pas fait pour de longues durées, cela devenait très vite inconfortable… On a continué sur 5 mois car je n’avais pas vraiment le temps ni l’envie de me mettre à l’écharpe, dont les noeuds me rebutaient. La nounou de Liloute la portait souvent en pagne et bébé appréciait beaucoup. Quand j’ai revendu mon sling, je voulais tout sauf une étoffe tissée rigide (le tissu de la Néobulle ne m’avait pas plu, avec le recul, j’aurais vraiment du faire un atelier !) donc nous avons opté pour un préformé, un Boba 2g d’occasion dont je vous ai souvent parlé ici, par exemple dans ce billet « Mon porte bébé, ce héros » Il est vite devenu notre allié pour les sorties, pour Monsieur comme pour moi.

 

 

J’ai énormément porté dans le dos à partir des 9-10 mois de miss S. Même enceinte de sa petite soeur, quand elle approchait des 3 ans ! Jamais de douleur en portant dans le dos, alors qu’en ventral c’était vite devenu génant au niveau des lombaires sur de longues durées. Ce boba 2g, je l’ai encore, je le préfère pour le portage dos car l’attache est plus basse que le 3g, mais j’y reviendrai.

Du coup, quand je suis tombée enceinte de mon deuxième bébé, le portage s’imposait. Déjà parce que j’avais peur d’avoir un deuxième bébé RGO (bingo !) mais aussi parce que j’aimais beaucoup ce contact avec bébé, le côté pratique aussi, mais surtout le fait de répondre au besoin de contact du tout petit, de prolonger un peu la grossesse par le portage tout en ayant les mains libres… Bref j’étais séduite par le portage et ce n’était que le début de mon histoire avec l’écharpe !

 

Etape 1 : L’écharpe tricotée (basic de JPMBB)

 

J’ai mis la JPMBB basic fluo pink sur notre liste de naissance après avoir longuement hésité et demandé conseil à des connaisseuses. Elle venait juste de sortir et j’avais flashé dessus. La marraine de Miniloute nous l’a offert et je l’ai glissé dans ma valise aussitôt après l’avoir lavée (elle était sèche, je vous rassure :p) !

 

 

J’ai très vite fait mes premiers essais avec un poupon de ma grande et j’ai adoré la facilité de nouage, la légèreté et la douceur du tissu, et puis cette couleur… Quand Miniloute est née et qu’on s’est rendu compte de sa douleur, je l’ai glissée dans mon écharpe et… Le portage n’a jamais vraiment cessé depuis.

 

 

Cette écharpe, je l’ai portée nuit et jour jusqu’aux 3 mois de bébé, puis pour nos sorties uniquement jusqu’au mois dernier. En effet, Miniloute devenant plus lourde et supportant moins le sentiment de confinement donné par l’écharpe, on a du passer au préformé vers ses 3 mois en version nourrisson (occasionnellement) puis en position normale tous les jours en remplacement de l’écharpe de portage.

Pour ce qui est de ces fameux noeuds qui me faisaient si peur… Et bien ils ne sont pas si difficiles, en fin de compte ! J’ai commencé par le noeud de base, classique chez JPMBB et qui était expliqué dans la notice. Puis, j’ai cherché un noeud léger qui serait plus facile à serrer et adapter à bébé et j’ai trouvé MON nouage pour nouveau né : le double hamac ventral, qui est encore à ce jour le noeud que je préfère en portage ventre ! J’ai trouvé une vidéo d’explication sur la chaine youtube de Bébé d’Or, qui a fait d’ailleurs plusieurs vidéos de nouages en basic :

 

 

J’aimais beaucoup ce noeud car il est léger, soutenant pour un tout petit et facile à faire. Et puis le réglage est très facile et on apprend vite à l’ajuster pli par pli. Perso, j’aimais beaucoup le côté soutenant de la finition vrille sous les fesses de bébé.

Ensuite, quand l’écartement des jambes de Miniloute l’a permis, vers 4 mois, nous avons pu continuer avec le double hamac mais avec l’installation avec un pan entre les jambes de bébé :

 

 

Par la suite j’ai également découvert le hanche à boucle, toujours sur la chaine Youtube de Bébé d’Or, et je l’ai utilisé un bon moment à la maison car bébé aimait bien être sur la hanche et ça me permettait de la porter tout en donnant le bain à la grande ou en faisant la cuisine. Il est évidemment moins confortable qu’un portage ventre selon moi mais pour une petite heure le soir, c’était parfait.

 

 

Puis, quand Miniloute a commencé à râler même sur la hanche, je me suis dit qu’il était sans doute temps de passer au portage dos. Mais comme j’avais très peur et que la basic n’est pas vraiment conseillée pour cela, j’ai juste testé une fois le dos à deux avec l’aide de monsieur, grâce à la vidéo tuto sur la chaine de Je Porte Mon Bébé :

 

 

Bébé a bien apprécié et s’est endormie. On a réalisé un peu plus tard qu’elle n’aimait plus le côté enveloppant de l’écharpe, alors qu’elle adorait ça quand elle était toute petite. Le portage dos, même en courte, n’était donc pas la vraie solution.

 

portage dos à deux basic

 

Etape 2 : Nos essais en écharpe courte tricotée (toujours JPMBB)

 

Autant vous dire que cette étape là n’a pas duré longtemps. J’ai du porter moins de 10 fois avec cette écharpe, et majoritairement en ventre ou hanche (avec le hanche à boucle ou double hamac qui ne demandent pas beaucoup de tissu, j’ai même réussi à faire le noeud de base avec mon petit 36… mais moins confortable qu’en longue.) Le portage dos avec ma courte m’a semblé difficile à l’installation, avec un bébé qui gigote énormément, se décapsule, se raidit, ne prend pas la position physio et pleure beaucoup une fois installée, avant de s’endormir sur de petites durées. De plus, le tissu de l’originale de JPMBB me plait moins que la basic, plus épais, plus raide, moins « doudou » au final (mais ça reste personnel)…

 

 

Je reste tout de même séduite par le portage dos et la liberté qu’il offre au porteur. De plus, porté bien haut (comme sur la deuxième photo) un petit curieux est à hauteur d’homme et voit bien partout !

De ma petite expérience avec la courte de JPMBB, je retiendrai deux ou trois noeuds en dos qui m’ont bien plu. Je vous laisse des liens de porteuses qui expliqueront ça mieux que moi, avec différentes finitions et installations. Pour nous, le passage dos à partir d’un portage hanche à été le plus sécurisant, avec un noeud provisoire façon sling.

On commence par le double hamac sur la chaine de LewNay :

 

 

C’est justement ce départ hanche que j’utilisais 😉

Puis à partir d’un noeud coulissant :

 

 

J’aime aussi beaucoup les vidéos de Petits Pandas Zen, très bien expliquées avec un petit panda à croquer :

Le double hamac passage hanche à partir de 9 mois :

 

 

Mais aussi le double hamac inversé :

 

 

L’enveloppé croisé dos façon double hamac inversé :

 

 

Le même mais avec legpass (bien pratique quand on a du mal à faire prendre une position physio à bébé et qu’on a un bambin qui commence à peser lourd) :

 

 

Je vous laisse au passage les vidéos tuto JPMBB :

Pour le double hamac :

 

 

Et le double hamac inversé :

 

 

Et pour celles et ceux qui aimeraient une vidéo de portage dos avec la poche de votre écharpe JPMBB apparente, Porter par nature en a fait une super ici en utilisant le double hamac inversé  :

 

 

Là, vous avez de quoi faire 😉 Perso j’ai énormément regardé ces vidéos pour bien comprendre et prendre confiance avant d’essayer, toujours à côté du lit ou du canapé. J’ai bien aimé le double hamac, que j’ai eu plus de facilité à réaliser. Mais je n’arrivais jamais à placer bébé bien haut et en position physio, et comme elle est très tonique et bouge beaucoup ce n’était pas évident. Elle s’est beaucoup décapsulée, énervée, bref, ce n’était pas toujours très serein… Alors on est revenus, encore une fois, au porte bébé physio en ventral puis, depuis peu, en dorsal.

 

Etape 3 : Le portage en porte bébé préformé (Boba 3G)

 

Cette étape là a toujours été un peu présente tout au long de notre parcours de portage avec Miniloute. Dès 2 mois, quand elle a commencé à s’énerver en écharpe et à vouloir élargir son champ de vision, avec la position nouveau né qui n’est autre qu’une réduction de l’assise du préformé. Elle a très vite su écarter ses jambes suffisamment pour être porté en préformé « normal », heureusement, car elle préférait désormais cela à l’écharpe qui la confinait trop. C’était plus aéré et elle avait une plus grande liberté de mouvement. Pour moi, c’était moins confortable et moins « cocon » que l’écharpe, mais elle était calme dedans et s’y endormait à coup sur en balade. De plus, c’était facile à glisser sous le panier de la poussette… Car à chaque balade avec notre Nuna Pepp, bébé finissait par pleurer au bout d’une demi heure voire moins, et je l’installais alors dans le boba, mes courses dans la poussette devant moi… Depuis, on utilise très rarement la poussette et je me suis résignée, mais j’avoue que ce n’est pas pour me déplaire…

 

 

J’ai gardé mon Boba 2G pour le portage dorsal. Il est plus leger que le 3g, moins rembourré et plus souple du fait de ses centaines d’utilisation avec Liloute. J’utilise donc le Boba 3G au quotidien en ventral pour nos sorties, il est facile à mettre et enlever, même si je le trouve un peu chaud et lourd pour l’été qui arrive… (oui, on est en avril, mais j’habite dans le sud !)

Je remercie d’ailleurs ma super copine chérie Audrey pour me l’avoir prêté, il va bientôt revenir chez toi après une utilisation plutôt intensive chez nous ! 

Car oui, je garde mon Boba 2G (pour le papa et le portage dos d’appoint), je revends mes deux écharpes tricotées… Car j’ai eu le coup de foudre en atelier !

Pourtant, ça faisait un bout de temps que les copines porteuses me parlaient du mei tai, des portes bébé d’inspiration chinoise, hybrides entre le préformé et l’écharpe, mais j’avais bien du mal à abandonner ma basic ! Sauf que… Après avoir testé le mid tai de Ling Ling d’amour et craqué sur un des nouveaux coloris, je l’ai vite commandé (2 minutes après l’ouverture des ventes, rien que ça !) et je l’attends avec impatience… Léger, aussi confortable qu’une écharpe mais en plus pratique, aussi bien sur le ventre, la hanche ou le dos, je sens qu’il va être notre compagnon pendant longtemps !

Mais ça, c’est une autre histoire dont je vous parlerai plus tard !

 

 

  6 Commentaires

  1. Julia   •  

    je like je like je like évidemment cet article
    ohh le mid taï j’aurais adoré le tester !

  2. Et pour le papa que je suis, le portage, c’était … comment dire … idéal, unique, un moment privilégié avec nos bébés …
    Je recommande donc aussi pour les papas !! 🙂

    Val

  3. Mon Joli Coeur   •  

    Depuis que je me suis mise au portage il y a plusieurs mois, j’aime beaucoup ça ! Je suis fan des écharpes JPMBB, je les ai toutes ! J’ai d’abord commencé avec la PESN, puis L’Originale et enfin la Basic. C’est un plaisir de porter mon bébé avec ! J’ai aussi un Mid-Tai de Ling Ling d’Amour mais je m’en sers un peu moins car pour l’instant je préfère la matière des écharpes JPMBB. Cela dit, je préfère le Mid-Tai à notre porte-bébé Ergobaby car je le trouve plus confortable (à mi-chemin entre l’écharpe et le porte-bébé). Maintenant il va falloir que j’apprenne de nouveaux nœuds car je n’utilise actuellement que le nœud de base (facile à faire !). Alors merci pour toutes ces vidéos, il va falloir que je me penche dessus pour tester de nouvelles positions 😉

  4. Pingback: Coup de cœur portage : le mid-taï Ling Ling d'Amour - [Encore un] Blog de Mère

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)