Séjour à Disney enceinte (et en hiver !)

sejour disney enceinte

Cette année encore, nous sommes allés chez Mickey pour mon anniversaire ! Mon retour sur mon séjour à Disney enceinte et en plein hiver.

Je vous en parlais l’an dernier dans mon article dédié à notre séjour à Disneyland Paris en février (qui était d’ailleurs notre premier séjour à 4 !), le plein hiver est une bonne saison pour aller à Disneyland Paris. Bien sûr, évitez les vacances de février voire les weekends (quoique, lors de ces périodes creuses, c’est tout à fait faisable, juste le prix qui augmente légèrement) et prévoyez de vous habiller chaudement.

Alors que ce n’était pas vraiment prévu avant quelques années, nous sommes retournés chez Mickey pendant la période hivernale, vraiment top pour sa faible affluence et ses petits prix. J’ai craqué lors d’une vente privée en décembre et ce malgré ma grossesse ! Cette fois-ci, le séjour a été différent et je vous explique pourquoi tout en vous donnant mes petits conseils pour profiter de la magie des parcs enceinte ou réserver votre séjour moins cher en hiver.

A lire aussi :

Un séjour chez Mickey à petit prix :

Il y a plusieurs astuces pour un séjour pas cher à Disneyland Paris. Celle que j’utilise le plus souvent c’est la réservation en vente privée pour la période janvier-février ! Cela fait déjà 3 fois que je le fais et ça permet d’avoir une nuit dans un hôtel Disney (Le Cheyenne en général) et 2 jours de parc (avec les heures de magie en plus) pour moins de 300 € à 4 (2 adultes et 2 enfants).

Je reserve en général le même jour nos billets aller/retour avec Ouigo (même si honnêtement on a toujours des soucis pour le retour, cela reste une solution pas chère du tout). Cette fois, nous en avons eu pour 80€ aller retour à 4 : je crois que nous n’avons jamais voyagé si peu cher en fait !

Par contre, je prends notre aller la veille au soir de notre arrivée au parc et je choisis de réserver un hotel partenaire juste pour la nuit : moins de fatigue, on peut être sur place plus tôt et profiter de la navette. Seul petit ennui : les hôtels Disney ne délivrent plus les entrées la veille, il faut y être le matin entre 8h00 et 9h00 pour les récupérer. Pour nous, ça impliquait un trajet en bus de ville (8€ pour 800 mètres, ça fait mal) entre le B&B Disneyland Paris et l’hôtel Cheyenne. Sachant que la nuit au B&B (avec petit déjeuner cependant) nous a couté une soixantaine d’euros, peut être qu’il aurait été aussi intéressant de réserver 3 jours et deux nuits directement en vente privée. De mémoire, c’était aussi très intéressant.

Par contre, aller le matin au Cheyenne nous a permis de récupérer une chambre déjà libre sur un coup de chance et d’y déposer directement nos bagages. Nous n’avons pas pris le Disney Express pour le lendemain et avons opté pour la consigne de la gare à la place (moins chère et avec la navette, ce n’était pas embêtant de trimballer notre valise à roulettes)

Pour ce qui est du reste, on a privilégié les repas et restaurants « abordables » même si chez Mickey tout devient vite très cher ! On a donc mangé chez Five Guys un soir au village (gros coup de coeur pour les frites et les milk shakes) et 2 restaurants du parc : Hakuna Matata au parc principal le premier jour à midi et En coulisse (à 11h pour ne pas avoir trop de monde) aux Studios le lendemain midi.

Disneyland Paris enceinte, qu’est ce que ça change ?

Tout d’abord, un petit avertissement : énormément d’attractions sont déconseillées voire interdites aux femmes enceintes à Disneyland Paris. Quoi de plus normal car c’est une question de sécurité : beaucoup de manèges possèdent une barre de sécurité qui peut entraver le ventre des futures mamans et le parc se protège légalement.

Voici la liste des attractions autorisées dans les 2 parcs quand on est enceinte :

(Source : https://www.dlpnext.com/blog/guide-et-astuces/femmes-enceintes-a-disneyland-paris.html)

A savoir : vous pouvez demander une carte orange dite d’accès facilité sur présentation de votre certificat de grossesse au City Hall. Elle vous permet de passer plus vite (sur le principe d’un rendez-vous à heure précise, comme pour un fastpass) avec maximum 4 accompagnants (enfant compris) sur les attractions permises. Attention : elle ne fonctionne pas sur les spectacles, j’en ai fait l’amère découverte (les places étant limitées) et j’ai du rester debout pendant 1h30 pour voir le spectacle de la reine des neiges. Faites attention à toujours pouvoir faire des pauses et voir asseoir, j’ai eu une petite frayeur avec contractions à l’appui après !

Comment profiter de Disney enceinte ?

Je dirais que le premier conseil est d’adapter votre rythme à votre stade de grossesse : au début, ça me parait assez compliqué entre la fatigue écrasante et les nausées, à la fin ça me parait encore plus difficile avec le gros ventre, le mal de dos et tout ce qui va avec ! Je conseillerais donc de préférer le deuxième trimestre pour un séjour enceinte à Disney.

Vous allez marcher beaucoup, vouloir en faire le plus possible, mais il vaut mieux vous économiser et profiter de la magie sur place. Pour ma part, j’ai choisi d’accompagner ma plus jeune fille dans des attractions calmes, de voir des spectacles, des parades, de faire les boutiques et de m’asseoir souvent. Je ne pense pas avoir ralenti suffisamment cela dit, j’ai du mal à lever le pied même enceinte 😉

Si vous choisissez de faire établir une carte orange, vous pourrez profiter des attractions les plus calmes sans trop d’attente : pour la première fois avec les filles nous avons pu aller au pavillon des princesses en attendant 5 minutes ! L’ astuce étant d’arriver à 8h30 au début des heures de magie en plus et de présenter la carte : il n’y avait personne ce jour là donc on a pu passer directement. Sinon, on ne l’aurait jamais fait car il y a vraiment trop d’attente.

Je ne vais pas vous dire de faire ou ne pas faire certaines attractions : le parc a une politique stricte et les employés ont tout naturellement la consigne de ne pas laisser monter les femmes enceintes sur les attractions déconseillées. A voir selon vous, quelles attractions vous semblent risquées ou non : j’avoue avoir fait Peter Pan, Zig Zag, Les Tasses du Chapelier Fou, Cars, Aladdin, Ratatouille, Le train de Casey alors qu’ils sont interdits, mais c’était MA décision à 3 mois de grossesse pleins. Je savais ce que je faisais et cela m’engageait pleinement : mais jamais je n’aurais fait Big Thunder Mountain ou Star Tours parce que je sentais que ma limite se situait là. A vous de voir ce qui vous convient le mieux mais les consignes sont là pour vous aiguiller 😉

Dernier conseil : prévoyez des pauses, quitte à réserver un séjour plus long ! Vous profiterez mieux du parc et en hiver, cela ne vous coutera pas forcément beaucoup plus cher.

Cette fois-ci, c’est certain, c’était notre dernier séjour avant plusieurs années. Mon seul regret a été de ne pas avoir choisi plutôt un séjour de 3 jours et 2 nuits plutôt qu’un séjour 2 jours / 1 nuit + une nuit en hôtel partenaire : le prix aurait au final été le même et on aurait eu plus de confort (même hotel : même chambre sur les 2 nuits, pas besoin d’aller au cheyenne le matin suivant notre arrivée et donc de prévoir un détour)

1 commentaire

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams et privilégier les commentaires des lecteurs du blog)